Chapitre 4 : Le début de ma double vie

 « Les dés sont lancés. Il ne reste plus qu'à jouer. »
 

 
Chapitre 4 : Le début de ma double vie

Chapitre 4 : Le début de ma double vie

Chapitre 4 : Le début de ma double vie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Chapitre 4 : Le début de ma double vie
 

 
| 2 septembre 1976 – Poudlard – Grande Salle – 7h20 |
 
J'étais assise à la table des Gryffondor, bien à l'opposé des professeurs, et un peu à l'écart des autres élèves. Je n'étais pas sociable de nature, mais alors le matin, il ne fallait vraiment pas me titiller. Agissant souvent la nuit, j'avais souvent du mal à me lever à 7h, même au manoir de mon père quand il s'agissait d'entraînement. Et comme j'avais un sommeil plutôt agité, autant dire que le réveil était toujours un peu difficile. J'avais l'impression de ne jamais m'arrêter en fait. De ne jamais me poser. Mais bon, c'est comme ça, il fallait bien que je remplisse mes journées, je ne savais pas rester inactive... et voilà que j'en commençais une nouvelle, avec pour objectif de tout faire pour mener à bien ma mission.
 
Je repensai au briefing de mon père avec un léger soupir. J'étais aussi impatiente de découvrir Poudlard que de finir cette mission. Je n'étais pas très bien ici... il fallait que j'accepte de vivre en groupe et de partager un dortoir alors que je m'étais habituée à avoir mes appartements privés et à ne côtoyer que très peu de monde. Ici, je savais que je manquerai de liberté, je ne pourrai pas tout le temps faire ce que je voulais alors que j'étais totalement autonome au manoir.
Autre point que j'avais du mal à supporter, c'était le fait d'avoir des dizaines de curieux qui s'intéressaient à mon histoire. Ok, ça ne devait pas être commun d'accueillir une élève directement en sixième année... normalement les jeunes sorciers sont détectés dès le plus jeune âge et font leur entrée à Poudlard à onze ans si les parents sont d'accord. Rares sont ceux qui entrent dans le circuit scolaire après avoir choisi l'enseignement privé. Mais bon pas de quoi en faire un flan non plus. Mon explication était simple : j'avais grandi dans un orphelinat, je prenais des cours là-bas, j'avais décidé de venir à Poudlard suite à un héritage... Basta. Pas besoin d'aller chercher plus loin. Je n'étais pas obligée de sortir ma biographie complète et détaillée à tout le monde. Surtout que rien n'était vrai dans ce que je disais, et je voulais réduire au maximum les risques de me trahir. J'étais donc bien contente que les élèves les plus proches de moi aient enfin compris qu'il fallait me laisser tranquille après s'être légèrement fait envoyer balader. Comme j'avais identifié les Maraudeurs, j'avais décidé de me faire une réputation de pitbull pour ne me concentrer que sur eux. Inutile de m'éparpiller. Les Maraudeurs étaient la raison de ma présence ici, ils étaient les seuls avec lesquels je faisais un petit effort sur mon comportement. Les autres, j'en avais rien à cirer, je pouvais les envoyer jouer aux curieux ailleurs. Je n'avais pas envie de faire leur connaissance. Ils n'étaient d'aucun intérêt.
 
Je daignai relever les yeux de mon bol lorsque les Maraudeurs arrivèrent. Sirius me fit un grand sourire et s'installa en face de moi sans même me demander mon avis. Je serrai la mâchoire et tentai de ne rien laisser paraître devant ce manque de respect. Oui, il n'y avait vraiment qu'avec eux que je devais faire l'effort de prendre sur moi. Mais j'avais du mal à me retenir... ça me démangeait tellement.
 
-          Alors ?! Cette première nuit à Poudlard ?!
-          Géniale, dis-je avec un sourire que je voulais convainquant.
-          ...
-          ...
-          ...
-          Et c'est tout ? s'étonna Sirius en rigolant.
-          Beh... j'ai dormi quoi. Rien d'extraordinaire là-dedans. Mais j'avoue que ça fait plaisir de se réveiller dans un endroit pareil. J'ai hâte de découvrir le château plus en détail.
 
James et Peter vinrent s'asseoir à mes côtés, tandis que Remus se mit à côté de Sirius. Il m'adressa un sourire en croisant mon regard, mais je me détournai de suite, sentant mon c½ur dérailler au souvenir que ses yeux me rappelaient.
« Cool Prue... n'y pense pas... »
Mais un sentiment de malaise me submergea, comme à chaque fois. J'avais presque réussi à oublier ces dernières années, à enfouir mon passé... mais il ressortait sans cesse. C'est comme si tout était fait pour que je n'oublie jamais d'où je venais. Même ici, alors que je pensais pouvoir profiter de m'exiler pendant cette mission pour faire le vide, voilà qu'un acteur de mon passé se trouvait parmi mes cibles. Je n'avais vraiment pas de chance de ce côté-là.
 
-          On peut faire une première visite ce soir après les cours si tu veux, me proposa Sirius.
-          Ce serait sympa.
 
Il me sourit et commença à se servir du jus de citrouille. Je me reportai sur mon bol de céréales, pensive. J'écoutai les garçons discuter le temps du déjeuner, mais je n'appris rien d'intéressant. Ils parlaient surtout des cours et de l'emploi du temps que notre directrice de maison nous avait fait passer. Comment elle s'appelait déjà... ? McGonagall si je me souviens bien, non ? Bref. L'emploi du temps n'était pas trop chargé, ça me rassurait pour mes activités extrascolaires. Je me voyais mal partir exécuter une cible juste après un cours.
 
-          Bon ça va, on n'est pas à plaindre, se réjouit James en pliant son emploi du temps.
-        Tu ne diras plus ça quand tu verras la pile de devoirs s'entasser sur ton bureau, taquina Remus.
 
« Argh... le détail qui tue...il faudra vraiment être bien organisée pour tout gérer  »
A nouveau, je sentis mon c½ur rater une note en pensant à mon double jeu. Cette mission était vraiment particulière. J'avais l'impression d'entrer dans un monde parallèle au mien. Tout était tellement différent. Je devais créer une autre personnalité pour cacher la tueuse que j'étais. C'était... une autre vie. Deux mondes complètement opposés qui ne devaient jamais se rencontrer... L'exercice ne serait vraiment pas facile, et je n'aurai pas le droit à l'erreur. Il me faudra parvenir à conjuguer deux vies contradictoires. Deux personnalités qui ne sont pas censées cohabiter. 
 
-          T'en fais pas Prue, si tu bosses régulièrement, les devoirs ne te causeront pas de souci.
 
Je sursautai légèrement en reportant mon attention sur Remus. Il me regardait avec un sourire en coin. Avais-je pensé trop fort ? Il semblait attentif... et si calme.
 
-          Tu as perdu quelques couleurs ces dernières secondes, dit-il avec un sourire pour justifier sa remarque.
 
J'eus un rire nerveux, sentant un frisson me parcourir le dos. Il me donnait la preuve que je n'avais pas intérêt à relâcher la pression une seule seconde. Mes moindres faits et gestes étaient analysés et interprétés. Je devais faire attention à ne rien laisser paraître.
 
-          Je trouverai mon rythme, assurai-je.
-          Et nous t'y aiderons si tu as besoin.
 
Je hochai la tête et jetai un ½il à ma montre, magnifique prétexte pour me détourner des yeux du lycanthrope. Je n'arrivais pas à soutenir son regard sans ressentir cette pointe me transpercer la poitrine. Ou alors, si je le faisais, je me perdais dans ma contemplation, rattrapée par mes souvenirs.
 
-          Il est peut-être temps d'y aller... ? dis-je.
-     Oui, tu as raison, allons-y. Tu as de la chance pour ton premier cours... on commence avec Défense Contre les Forces du Mal, m'informa James en se levant.
-          Ça consiste en quoi cette matière ?
-          Et bien à apprendre à se battre contre les forces du mal...
-          ... Wouaw, là tu m'apprends quelque chose... ironisai-je. Mais encore... ?
-     Non mais sérieusement, on nous apprend les principes de base de défense, reconnaître les différentes forces relevant de la magie noire... On a des cours théoriques et des phases de pratique, qui ne consistent qu'à l'application de certains sortilèges sur de fausses cibles. Rien de dangereux rassure-toi. 
 
« Les nerfs... seule matière où j'aurais pu m'amuser... »
Je souris toute seule à cette pensée. Bon c'est vrai que je m'attendais à ce qu'aucun cours ne ressemble aux miens... mais bon, j'avais un petit espoir pour cette matière en particulier. Je m'attendais à un peu plus d'action.
 
On sortit de la salle commune et les Maraudeurs me menèrent à travers les couloirs jusqu'à la salle de cours. J'admirai la décoration du château pendant le trajet. Les tableaux étaient animés, les armures anciennes tenaient de belles armes, les couloirs n'étaient pas sombres et froids comme chez mon père mais ne perdaient rien de leurs mystères. Je sursautai en croisant un groupe de fantômes, qui discutaient tranquillement, avançant parmi la foule d'élèves qui les saluaient sur leur passage. Ils étaient blancs, presque transparents, mais reconnaissables. Leur visage et leurs habits étaient nets. Rien à voir avec la représentation floue et obscure que j'avais pu me faire des fantômes.
 
-        Nick  est un peu gore quand il s'arrache la tête, reconnut James juste après notre rencontre avec ledit fantôme. Mais il nous fait bien rire et il a toujours une ou deux anecdotes à nous raconter sur le passé de Poudlard et ses habitants.
-          ...
-          Prue ?
-          Oui ?
-          Ça ne va pas ?
-          Si si. Je me demande juste si tous les morts reviennent sous forme de fantôme...
-          Euh...non. C'est un choix, il me semble...
-          Hum, je vois.
 
Je chassai mes souvenirs en arrivant devant la salle de classe. La plupart des élèves attendaient déjà. On patienta encore quelques minutes jusqu'à ce que le professeur arrive, et on entra lorsqu'il nous en donna l'autorisation. Je laissai les autres se placer et me mis à une table où il n'y avait personne. Je sortis mes affaires et regardai le professeur, un homme de grand taille, mince mais musclé. Il balaya la salle de ses yeux bleus clairs avant de s'arrêter sur moi. Je soutins son regard jusqu'à ce qu'il se détourne.
 
-          Bonjour à tous ! Je suis bien content de vous retrouver cette année. Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis Elwin Maxwell, professeur de Défense contre les Forces du Mal.
 
Il nous fit un discours sur le déroulement de l'année, et des règles à respecter dans son cours. Il semblait avoir une autorité naturelle sur ses élèves.
 
-          Maintenant que le traditionnel et ennuyeux discours de début d'année est fini... passons aux choses sérieuses. Miss Hunt... ?
-          Oui professeur ?
-          Etant donné que vous êtes nouvelle, je ne sais pas trop quelles sont vos compétences... J'aimerais que vous fassiez un petit duel avec l'un de vos camarades, histoire de voir où vous en êtes. Il m'a semblé comprendre que vous avez suivi des cours avant de venir ici...?
-          C'est exact.
-          Très bien. Levez-vous s'il vous plait, et venez ici.
 
D'un coup de baguette, il fit de la place devant les tables du premier rang. Je me levai et me dirigeai vers le professeur d'une démarche tranquille. S'il voulait tester mon niveau en duel... il n'allait pas être déçu.
 
-          Il me faudrait un volontaire... annonça Maxwell au restant de la classe.
 
Nombreuses mains se levèrent dans la pièce, me surprenant un peu par ce volontariat massif. Sirius faisait partie du lot bien sûr, et il fut désigné pour m'affronter. Je décochai un sourire en coin pour répondre au sien, provocateur. Je voyais dans ses yeux qu'il se préparait à frimer. Ça m'amusait beaucoup. Ce petit duel était l'excellent prétexte de lui faire ravaler de manière assez soft toutes les insultes envers sa famille.
Je marchai vers Sirius, qui en faisait autant. On s'arrêta face à face à un mètre l'un de l'autre, et on présenta nos baguettes d'un même mouvement. Je m'inclinai légèrement, sans lâcher mon adversaire de vue, qui lui s'était bien plus abaissé devant moi. Il se redressa en m'adressant un clin d'½il, avant de me tourner le dos pour prendre ses distances. Je reculai moi aussi, sans me retourner pour ne jamais le quitter de vue. Lorsqu'il fit volte-face en pointant sa baguette sur moi, je lançai une première attaque informulée qui lui valut un vol plané. Sans lui laisser le temps de se relever, je renouvelai mes attaques, tout en me rapprochant de lui. Il créa un bouclier pour empêcher mes sorts de l'atteindre, arrêtant nette mon avancée. Il sourit avec arrogance et j'y répondis en envoyant la foudre briser sa coquille protectrice. Nouveau coup de baguette, il était désarmé et à genoux. Cette fois, ce fut à mon tour de décocher un sourire provocateur, car Sirius, sous la surprise, avait fini par ravaler le sien.
 
-          Pas mal du tout ! applaudit Maxwell. Tu viens de battre l'un des meilleurs duellistes de la promotion !
 
« Et beh putain, que valent les autres... ?! »
 
-          Tu peux retourner t'asseoir. Merci.
 
Je rangeai ma baguette et repris ma place. Je remarquai que les Serpentard avaient un sourire mauvais scotchés aux lèvres en me suivant du regard. Les toisant au passage, je me rassis en essayant de me fermer à tout ce qui m'entourait. Je n'aimais pas me sentir observée de la sorte. J'avais juste remis un petit con prétentieux à sa place, pas de quoi en faire un plat.
 
Le cours se poursuivit dans la théorie, et je me surpris à écouter avec une réelle attention les paroles du professeur. Ne pas apprendre par la pratique me faisait bizarre, mais le cours était suffisamment animé pour me tenir en éveil.
A la fin, lorsqu'on sortit, les Maraudeurs vinrent vers moi.
 
-          Bravo pour cette belle raclée ! me félicita James.
-          Merci frangin ! lança Sirius faussement vexé.
-          Avoue que tu ne t'y attendais pas !
 
Il grommela et passa devant, les mains dans les poches. Les autres sourirent en le suivant. Remus resta à ma hauteur.
 
-          T'en fais pas, t'as juste blessé son ego, il va s'en remettre.
-          Il vaudrait mieux qu'il s'y habitue, répondis-je avec un sourire entendu.
 
Remus rigola.
 
-          Miss Hunt !
 
Je me retournai et vis le professeur de Défense Contre les Forces du Mal.
 
-          Encore bravo pour votre performance tout à l'heure.
 
Je haussai les sourcils. Je n'avais pas la sensation d'avoir fait une « performance ». J'étais vraiment restée à la base de ce que Fark et Jack m'avaient appris. Je n'avais eu recours à aucune attaque spéciale.
 
-          Je peux savoir où vous avez appris à vous battre comme ça ?
-      ... A l'orphelinat. Je recevais des cours particuliers, donc c'est plus facile de progresser.
-          Et bien vous avez eu un bon professeur. Je suis persuadé que d'ici peu vous serez capable de m'affronter. Vous avez une très bonne lecture du duel, et vous semblez très réactive.
 
J'eus un sourire en coin. Insinuait-il que je n'étais pas déjà à la hauteur...?
 
-          D'ici peu...? repris-je en le défiant du regard.
-          Vous m'avez l'air bien sûr de vous... répondit Maxwell avec un sourire.
-          Je le suis.
 
Une lueur éclaira son regard, et son sourire s'agrandit davantage. Il ôta sa cape.
 
-          Hé les Maraudeurs ! appela Remus. Revenez, il va y avoir de la castagne !
 
Tout le monde dans le couloir s'arrêta et se retourna vers nous. Mais cette fois, je n'y prêtai pas attention. Tout ce qu'il y avait autour n'existait plus. Il n'y avait plus que Maxwell. Uniquement lui et moi. Je sortis ma baguette, m'inclinant légèrement devant mon professeur avant de reculer, face à lui. Il me provoquait du regard. Ça m'amusait vraiment qu'il se sente si sûr de gagner... les élèves ne devaient pas souvent avoir l'occasion d'affronter les profs. Il devait croire que c'est uniquement par orgueil que je le défiais. Il pensait me remettre à ma place, mais c'est moi qui allais le remettre à la sienne.
 
-          Prête à déguster ? me demanda-t-il avec provocation.
-          Et vous ? renvoyai-je sur le même ton.
 
Il me lança un sort que je parai sans difficulté. Il en enchaîna plusieurs assez rapidement, que je détournai tous. Ça dura plusieurs minutes comme ça. Il m'attaquait, et moi je me contentais d'annuler ses sorts.
 
-          Bon, assez joué, dit-il. L'échauffement est terminé.
-          Je commençais à m'impatienter !
 
Cette fois c'est moi qui entamai une longue série d'attaques. Il en para la majorité mais dut esquiver les autres. C'était électrique autour de nous. Il me lança un sort qui me fit décoller, mais je me stabilisai dans les airs avant d'atterrir tranquillement.
 
-          C'est tout ? demandai-je en feintant la déception.
 
Je vis sa baguette vibrer sous l'intensité du sort qui se préparait. Je créai un bouclier au moment où il me l'envoya. Ce n'était pas un bouclier normal... celui-là absorbait l'énergie, raison pour laquelle ça me faisait bien sourire de voir Maxwell s'acharner dessus. Quand je trouvai le bon moment, je fis avancer le bouclier vers lui et le laissai se briser, libérant toute la puissance qu'il contenait. Le prof traversa le couloir à vitesse folle vers le mur du fond. Voyant qu'il ne ralentissait pas, je le retins au dernier moment avant qu'il ne se cogne. Je le laissai néanmoins retomber au sol, et le fis glisser jusqu'à moi, faisant léviter sa baguette jusqu'à ma main.
 
-          Vous vous avouez vaincu ?
 
Il releva la tête, essoufflé.
 
-          Pour aujourd'hui.
 
Je souris en lui tendant la main pour l'aider à se relever. Je lui rendis sa baguette et me retournai pour rejoindre les Maraudeurs. Les personnes présentes me regardaient stupéfaites en chuchotant sur mon passage.
 
-          Ma défaite pèse moins sur ma fierté tout d'un coup, dit Sirius en me regardant le sourire jusqu'aux oreilles.
-          Je crois qu'on a trouvé notre nouvelle number one des duellistes, lança James en me mettant une tape amicale à l'épaule.
-          Très impressionnant ! dit Remus enjoué.
 
J'eus un sourire en coin à l'entente de ces paroles. Je ne savais pas ce que je valais dans les autres matières... mais pour les duels, j'estimais que je n'avais pas le droit de perdre après toutes les années d'entraînement que j'avais derrière moi. Je n'avais eu qu'un seul objectif : devenir imbattable. Et maintenant, je l'étais.
 

| Grande Salle – 12h05|

 
S'il y a bien une chose qu'il fallait savoir à Poudlard... c'est la vitesse à laquelle circulent les informations. Ça faisait tout juste un quart d'heure que mon petit duel avait eu lieu contre Maxwell, et voilà que les quelques élèves qui avaient été présents se chargeaient de répandre la nouvelle, me plaçant au c½ur des conversations.
Comme j'avais fait le trajet avec les Maraudeurs depuis la salle de cours jusqu'ici, je me retrouvais bien obligée de manger avec eux. Pas de pause dans mon jeu de rôle.
Je sursautai légèrement en voyant les plats apparaître sur la table, faisant sourire Remus. Je lui lançai un regard réprobateur pour le dissuader de faire tout commentaire, mais il sourit davantage, amusé. Je soupirai en reportant mon attention sur la nourriture. Je me servis une entre cuisse de poulet encore fumante, et détachai la viande de l'os pour laisser refroidir un peu. Je soupirai de nouveau en captant des bribes de conversations tout autour, principalement orientées sur mon sujet.
 
-          Ça n'a pas l'air de te plaire de te faire remarquer... ? lança Remus avant de porter à la bouche un morceau de viande.
-          J'ai plutôt l'habitude de me fondre dans la masse... grommelai-je.
 
Les garçons eurent un sourire complice entre eux.
 
-          Après ta double démonstration de ce matin, pardonne-moi, mais on n'a pas fini d'entendre parler de toi. Pour aujourd'hui en tout cas. Ensuite, nous reprendrons du service, alors ça détournera l'attention, me dit Sirius avec un clin d'½il.
 
« Tu veux que je t'offre un cadeau de remerciement peut-être ? »
 
-          D'ailleurs, en parlant de ta « démonstration »... Tu prenais des cours de duels en dehors de l'orphelinat ? demanda James.
-          Non.
 
James hocha la tête, un peu impressionné.
 
-          Douée, dit-il avant de se remettre à manger.
 
Je serrai la mâchoire avant de me reporter moi aussi sur mon assiette. Douée ?
...Probablement. C'est sûr que les innombrables heures d'entraînements y étaient pour beaucoup... mais dès le départ, j'avais toujours eu une longueur d'avance sur les autres.
 
-          On a quoi cet aprèm ? demanda Peter.
-     Métamorphose. McGo va encore nous rabattre les oreilles avec l'orientation, répondit Sirius.
 
« Génial... rien de tel qu'un bon discours pour digérer... D'un autre côté, ce sera l'occasion d'avoir plus de renseignements pour devenir Auror »
Je déglutis à cette pensée. Auror. J'étais ici pour devenir Auror. Moi... Tracker.
 

|Cours de Métamorphose – 14h30|

 
Je n'en pouvais plus de rester assise sur ma chaise à écouter la prof parler. Elle nous présentait le déroulement de l'année dans sa matière, parlait des examens de l'année prochaine, de l'orientation... Sirius avait vu juste. D'ailleurs, lui et ses amis n'étaient guère attentifs. Ils étaient penchés les uns vers les autres et semblaient bien s'amuser dans leur coin. De mon côté, j'attendis patiemment la fin du monologue de notre prof, avant de passer aux choses sérieuses. Le seul point qui m'avait intéressé, c'est lorsqu'elle avait parlé des matières dans lesquelles il fallait obtenir une super note pour envisager d'entrer au Ministère. Le reste... c'était du charabia inutile.

La suite du cours se traduisit par des révisions en pratique, et je trouvai un réel intérêt aux exercices. Je dus apprendre rapidement quelques notions avant de les mettre en ½uvre. Ce n'était pas bien compliqué. La prof était venue me voir quelques minutes pendant que j'exécutais des métamorphoses successives sur ce qui était initialement un encrier. Elle me félicita avant d'aller vers ceux qui restaient bloqués.
 
La journée se poursuivit, et les cours s'enchaînèrent. Le soir, pour le repas, j'étais de bien meilleure humeur qu'au midi. Cette mission n'avait peut-être pas la même dose d'adrénaline que les autres... mais au moins, je n'avais pas la sensation de perdre mon temps. En dehors de la relation que je devais créer avec les Maraudeurs, les cours me permettaient de me perfectionner dans l'art de la magie. Ma comédie n'était pas si difficile à jouer. Après mon petit duel avec Maxwell, j'avais suscité beaucoup d'intérêt de la part des élèves, et les Maraudeurs semblaient fiers de m'avoir détecté avant tout le monde. Le cours de Métamorphose s'était aussi très bien passé, tout comme celui de Sortilèges et Enchantements.
 
-          Alors, que dis-tu de ta première journée ? demanda James.
-          Et bien, elle annonce une bonne année.
-          Ça te plait pour l'instant ?
-          Oui. J'ai hâte de voir le contenu des autres matières.
-        Ne t'en fais pas trop pour le travail, intervint Sirius. Tu as l'air d'être une bosseuse, je doute que tu aies énormément de retard sur nous après tes performances de la journée dans toutes les matières.
-         Ce n'était qu'une remise en forme... il n'y avait rien de compliqué dans ce qui était demandé. Ce n'est pas représentatif du niveau.
-          Ça se voit que tu n'as pas observé la classe, me dit Remus.
-          Ah oui ?
-         Oui. Tu aurais vu que presque la moitié des élèves n'ont pas réussi les exercices de Métamorphose correctement. Et certainement pas du premier coup.
 
Je haussai les épaules, peu convaincue.
 
-          Crois-moi, tu n'auras aucune difficulté à prendre le rythme scolaire.
 
J'acquiesçai. Sur ce point-là par contre, je savais qu'il avait raison. Je n'aurai aucune difficulté à prendre le rythme.
La journée avait été bien moins ennuyante que j'avais imaginé. Ce n'était pas si terrible après tout. Il suffisait de travailler pendant les heures de cours, et d'échanger quelques paroles avec les Maraudeurs en dehors. Rien de bien compliqué. Du moins pour l'instant.
 
 

Chapitre 4 : Le début de ma double vie
Et c'est ainsi que commença la mission de Prue... sans le moindre effort, elle parvient à se faire remarquer positivement de tous, se collant déjà l'image de l'élève, solitaire et douée, simple et charismatique, dont on sait par avance qu'elle se démarquera des autres.
Comment la trouvez-vous pour sa première journée ?
Laissez vos impressions =)
Bisous, à samedi prochain !
 

Tags : L'histoire d'un assassin - Partie 1 : L'amour d'un Assassin - tome 1

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.167.202.184) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Dum-Cha

    14/12/2016

    Coucou..j'adore.vous retranscrivez super bien le caractère des Maraudeurs..

  • fichp-lifealwaysrestart

    23/08/2015

    Il est clair que tout le monde doit la considérer comme une élève particuliêre à présent... Y compris les professeurs. Maxwell dpit bien avoir ravalé son égo... Que Prue batte un de ses élèves, pourquoi pas, mais lui ? Ses chevilles omt bien dû se dégonfler après ça... J'ai bien aimé la phrase de Sirius qui se sent tout à coup moins humilié par sa défaite. Ce qui me plait surtout, c'est de voir que Prue ne se laisse pas impressioner par rien, sauf par un acte qui semble normal et usuel pour la plupart des gens : celui de créer une relation.

  • x3-Hogwarts-x3

    12/02/2015

    Wahou ! Eh bien, quelle duelliste ;)
    Ceci dit, je me demande si les profs ne vont pas trouver ça louche. Elle utilise des sort vraiment particulier que des mages noirs lui ont enseigné, c'est aussi pour ça qu'elle est si douée... Je ne sais pas, moi, en tant que professeur et sorcier de haut niveau, je trouverais ça bizarre xD ce que je veux dire, c'est juste que les profs sont généralement de bons sorciers, et souvent si les mages noirs prennent le dessus c'est parce qu'ils utilisent de la magie noire... Espérons que Tracker n'alerte pas trop la méfiance des profs ;)
    Sinon, je suis toujours autant intriguée par Remus, j'ai vraiment hâte d'en apprendre plus sur leur première rencontre... mais je devine que tu ne vas pas tout nous expliquer tout de suite xD

  • auteur28

    27/06/2014

    le passage ou elle bat le prof c'est un peu de la triche, elle s'entraine tout le temps et passe ses journées à combattre. Mai j'aime bien le début, ça donne envie de continuer à lire. et de savoir ce qui va arriver à Prue.

  • hostfresh-HarryPotter

    23/06/2014

    Spectaculaire !!! Bravo Prue !!! Bravo Dray !!

  • assassin-maraudeurs

    03/04/2014

    Visiteur wrote: "Tu écris vraiment très très bien pas comme dans certaines fictions que j'ai pu lire, c'est un plaisir de ce plonger dans l'histoire tourmenté et bien sombre de Prue.

    Sinon un point qui me parait important, parle t'elle fourchelang ? elle a conscience de ses origines et son père l'a élevée donc en théorie elle le parle non ? (simple interrogation)
    "

    Et bien merci beaucoup pour ton commentaire, ça fait très plaisir !

    Oui, Prue parle Fourchelang. Tu auras d'ailleurs l'occasion de lire quelques brèves conversations entre Prue et Nagini ^^
    Je te souhaite une bonne lecture pour la suite, en espérant que ça continue à te plaire !

  • Visiteur

    03/04/2014

    Tu écris vraiment très très bien pas comme dans certaines fictions que j'ai pu lire, c'est un plaisir de ce plonger dans l'histoire tourmenté et bien sombre de Prue.

    Sinon un point qui me parait important, parle t'elle fourchelang ? elle a conscience de ses origines et son père l'a élevée donc en théorie elle le parle non ? (simple interrogation)

  • aliseevila

    02/04/2014

    Un très bon chapitre. Prue est un personnage très intéressant. Elle se débrouille à merveille. Mais ce qu'elle montre peut amener les autres à se poser plus de question sur elle.

  • harry-potter-8-fic

    25/03/2014

    Il a du tomber de haut le prof de défense contre les forces du mal.
    Je vais lire la suite :)

  • assassin-maraudeurs

    16/02/2014

    Love-Dramione-220987 wrote: "^j'aime bien le duel entre Prue et le professeur de defence contre les forces du mal . Elle le rabaisse bien ^^"

    Coucou ! Merci pour ton commentaire !
    Et oui, Prue le rabaisse, et dis-toi que ça aurait pu être pire ^^
    Bon dimanche, à bientôt

Report abuse