Chapitre 2 : L'assaut

« Il n'y a pas de pire erreur que de sous-estimer ses adversaires. Arriver en surnombre ne suffit pas pour réussir une mission de sauvetage »
 
Chapitre 2 : L'assaut
  
| 11 novembre 1983 |


Cela faisait deux jours que Darius connaissait le secret de Tracker. Depuis, la délivrer était une obsession. Pour la première fois, il avait l'espoir que ça marche. Qu'une évasion soit possible. Il avait toujours craint d'échouer en agissant seul... mais s'il faisait appel à Asesino, ils avaient toutes leurs chances de réussir. Darius savait depuis longtemps que ce tueur était le chef du clan des Tigres. Un clan redoutable, avec beaucoup d'hommes. Ils seraient largement assez pour prendre d'assaut le refuge des Mangemorts, et tuer tous les réfugiés. Cela éviterait à Darius de craindre des représailles. Enthousiaste à l'idée d'en finir avec cette vie de galère, il se porta volontaire pour aller chercher de la nourriture. Il comptait en profiter pour rencontrer Asesino, et préparer l'évasion avec lui.  
« Ce sera bientôt terminé » se rassura Darius avec le sourire. 

Il se déguisa en toute hâte, plus excité que jamais. Il s'arrêta rapidement devant le miroir, pour s'assurer d'être méconnaissable. Satisfait, il prit une bourse de Gallions et sortit, transplanant directement en plein coeur de Londres.
Le territoire du clan des Tigres était vaste. La diversité de leurs activités poussait les membres à être présents dans toute l'Angleterre, dans les villes les plus stratégiques. Mais Darius savait que c'était à Londres qu'il avait le plus de chance de trouver le chef. Du temps du Lord, Darius sortait beaucoup en ville. Il avait déjà pu remarquer un homme portant la marque du clan, faisant le garde à l'entrée d'un casino. Darius se doutait que le clan avait la main mise sur cet endroit. Les jeux étaient très prisés par les clans criminels.
 
L'excitation éprouvée par Darius retomba aussi sec lorsqu'il se retrouva à l'entrée du casino. Le stress commença à s'emparer de lui. C'était ce soir que la suite de sa vie se jouait. Il ne devait pas échouer. Nerveux, le Mangemort s'installa au comptoir et commanda un verre. Il en avait besoin pour se poser, et réfléchir à une approche. Il balaya la salle du regard, l'air de rien. Les joueurs de cartes étaient concentrés, enfermés dans une sorte de bulle, sûrement pour se couper du reste de la salle. Ceux qui confiaient leur possible victoire au hasard faisaient du bruit en sollicitant la chance à la roulette.
Darius se tourna vers le comptoir en entendant un bruit de verre. Le serveur venait de poser sa commande, sans un regard. Darius prit le temps de boire son verre, toujours préoccupé. Il avait très envie de trouver Asesino, et en même temps, il redoutait cette rencontre. Le chef pourra-t-il le pardonner d'être resté si longtemps sans agir ? Voilà deux ans que Darius aurait pu délivrer Prudence... deux ans sans rien faire. Il avait regardé la prisonnière sombrer. Par sa lâcheté, Tracker était presque morte. 
 
Plus il y pensait, et plus le doute l'envahissait. Darius doutait des capacités d'Asesino à se montrer compréhensif. Il se souvenait plutôt de lui comme d'un tueur violent et impulsif. Asesino pouvait très bien se servir de lui pour délivrer Tracker, et puis le tuer pour le punir.
Deuxième verre. Un autre doute. Et si Asesino ne voulait pas sauver Lupin ? Il était attaché à Tracker, certes... mais savait-il qu'elle était aussi une Auror ? Une ennemie du crime ? Le Mangemort ne savait pas quoi faire, et cette situation était insupportable. Il n'était plus sûr que sa venue soit une bonne idée.
Troisième verre. Finalement, l'alcool finit par avoir raison de lui. Il se leva du tabouret en soupirant, et paya l'addition. Lorsque le serveur récupéra les Gallions sur le comptoir, Darius le retint vivement par le bras. Le serveur le regarda d'un oeil mauvais, qui l'incitait silencieusement à le lâcher de suite. Mais le Mangemort prit une profonde inspiration, persuadé que le serveur appartenait au clan. Comme tous les gardes. 
 
-__Dites à Asesino que je souhaite le voir... c'est urgent.
 
Le serveur toisa Darius avec une indifférence agaçante en se dégageant le bras. Le Mangemort eut l'impression d'avoir parlé d'une banalité. Ce ne devait pourtant pas être courant qu'un client connaisse l'identité criminelle du grand patron, non ? A moins qu'il se soit trompé ? Ce serait le bouquet ! Darius n'avait pas besoin d'attirer l'attention sur lui. Il prenait déjà de gros risques en venant ici. La tension monta un peu plus.
 
-__Il n'y a personne de ce nom-là, répondit froidement le serveur. Tu as assez bu, rentre chez toi !
-__C'est important, insista Darius.
-__La seule chose qui devrait t'importer, c'est l'état dans lequel tu vas finir si tu continues à me faire perdre mon temps !
 
Darius sentit le désespoir l'envahir en voyant le serveur s'éloigner de mauvaise humeur. Il aurait dû se douter qu'entrer en contact avec le chef du clan serait difficile. Après tout, rien ne garantissait la bonne foi de Darius. Il pouvait être vu comme un flic en mission qui essaie de se renseigner, ou un rival venu tendre un piège. Le Mangemort soupira, n'arrivant pas à croire que son plan était en train de lamentablement tomber à l'eau. Une idée lui vint, mais il n'était pas sûr qu'elle soit bonne. Le serveur s'énerva en voyant qu'il était toujours là, et revint vers lui le regard menaçant.
 
-__Ecoute-moi bien - 
 
Mais il s'interrompit en voyant le bras gauche de Darius posé sur la table. Le Mangemort avait discrètement remonté sa manche pour laisser entrevoir la Marque des Ténèbres. L'homme la fixa quelques secondes, impassible. Darius la masqua à nouveau en voyant un autre client s'installer près de lui. Les Mangemorts évitaient de se faire connaître depuis la fin de la guerre... Darius espérait que son geste éveille l'intérêt de son interlocuteur.

-__J'ai une information de la plus haute importance, reprit Darius.
 
Le serveur fit un signe de tête à une autre personne. Darius se retourna et se retrouva face à un homme immense, taillé comme une armoire.
 
-__Suis-moi, lui dit-il.
 
Darius sentit son coeur battre un peu plus fort. Il était à la fois content d'avoir réussi à obtenir quelque chose... et craintif à l'idée de se retrouver isolé en si mauvaise compagnie. Le gars pouvait le tuer à main nue sans le moindre effort s'il le voulait. Darius se sentait comme un insecte à côté de lui. Il le suivit néanmoins docilement à l'étage, où le bruit de la salle s'étouffait peu à peu. Pendant qu'il montait les marches, le Mangemort se demanda s'il n'avait pas commis une erreur. Et s'il était écarté du reste de la foule seulement pour que les Aurors puissent le capturer sans faire de vague ? Toute dénonciation de Mangemort était plutôt bien rémunérée. Darius eut froid dans le dos en songeant à la prison d'Azkaban. 
 
-__Attend là.

Darius obéit et entra dans la pièce indiquée. Il s'agissait d'un bureau spacieux, rangé impeccablement. Il n'y avait aucune décoration. Le mobilier présent servait forcément à quelque chose. Il se dégageait de cette pièce la personnalité du gestionnaire, froid et efficace, qui ne se souciait pas des fantaisies. Darius n'attendit pas longtemps avant que la porte s'ouvre à nouveau. Un homme entièrement vêtu de noir entra dans la pièce. Son masque était rayé de gris, prouvant à Darius qu'il avait bien un membre du clan en face de lui. Ce fut un soulagement malgré l'aspect menaçant du nouvel arrivant. Peut-être qu'il pourrait obtenir un précieux allié.
 
-__Ton information doit avoir beaucoup de valeur pour prendre le risque de te montrer en public, lui dit l'assassin en s'approchant de lui.

Darius ne put réprimer un frisson, qui lui parcourut l'échine désagréablement. Diego se cachait sous ce masque, espérant de tout coeur que la venue de ce Mangemort puisse l'aider dans sa quête. Cela faisait deux ans qu'il cherchait Prue sans relâche... en vain. Ce Mangemort pourrait peut-être le renseigner... de gré ou de force. C'était une piste inespérée qu'il ne laisserait pas s'envoler.
 
-__Il s'agit de Tracker, se contenta de répondre Darius.
 
Diego s'immobilisa net, ne s'étant pas attendu à ce que Prue soit l'objet de sa visite. Son coeur battit un peu plus vite. En regardant un peu mieux le Mangemort, Diego eut le sentiment de l'avoir déjà vu. Ce n'était pas un serviteur important... idéal pour servir de messager. Et Diego redouta le message.
 
-__Où est-elle ? demanda Diego d'une voix blanche
 
Darius fut soulagé de l'intérêt qui transparaissait dans le ton de sa voix. Il y avait une fébrilité qui ne trompait pas. Asesino était toujours très attaché à Tracker, c'était plutôt une bonne nouvelle. 
 
-__Dans une maison de campagne, prisonnière des Mangemorts.
-__Tu vas m'y amener, ordonna Diego.
-__C'est pour ça que je suis venu, calma Darius.
-__Pourquoi tu fais ça ? Pourquoi maintenant ?
-__J'ignorais qu'elle était Tracker. Maintenant que je le sais, j'ai besoin d'aide pour la faire évader. Tracker m'a sauvé la vie autrefois, j'ai une dette envers elle. Je sais que vous étiez proches tous les deux... je me suis dit que vous étiez la personne à contacter.
-__En effet, dit Diego les dents serrées.
 
Diego avait du mal à trouver du sens à cette entrevue. Ce Mangemort sorti de nulle part souhaitait faire évader Tracker. C'était plutôt surprenant. Ça puait le piège. Pourtant, Diego ne pouvait pas laisser une telle piste s'envoler. Alors il allait la suivre. Darius quant à lui craignait la réaction de son interlocuteur en découvrant la véritable identité de Tracker... et son état actuel.
 
-__Je dois vous prévenir d'un certain nombre de choses, commença Darius.
-__Parle, pressa Diego. 
-__Tracker est en réalité Prudence Lupin, l'Auror.
-__Je le sais ! s'emporta Diego, ne supportant plus la moindre seconde passée sans agir.
 
La surprise balaya un instant l'esprit de Darius. Cet assassin était au courant que sa partenaire était de l'autre côté de la barrière ?! C'était... stupéfiant. Mais peu importe, cela faisait un problème de moins à résoudre. Asesino était toujours partant pour la libérer, c'était le principal.
 
-__Elle est gardée par plusieurs Mangemorts, et la maison est très bien protégée magiquement, reprit Darius.
-__Tu me feras entrer.

Darius hésita à annoncer le dernier détail... qui était le pire. L'impatience rendait l'assassin fébrile, à tel point qu'il en tremblait légèrement. Darius n'était pas rassuré de voir Asesino aussi instable. L'émotion pouvait le pousser à l'erreur, et tout serait perdu.
 
-__Il faut aussi que vous sachiez... que Tracker n'est plus celle qu'elle était, avoua Darius.
-__Comment ça ?
-__Ce sont des Détraqueurs qui l'ont gardée pendant tout ce temps... elle est instable, et très faible. Elle sera probablement inconsciente lorsque nous la délivrerons.
 
Darius déglutit en voyant les tremblements de l'assassin devenir plus violents. Il est clair qu'il était furieux d'apprendre une telle horreur. En réalité, Diego avait une brûlante envie de massacre. Il voulait se rendre dans cette maison de campagne sur-le-champ, et faire payer le prix fort à ces chiens de Mangemorts !
 
-__Autre chose ? demanda Diego les dents serrées.
-__Nous ne sommes plus que quatre en ce moment dans la maison... quatre autres sont absents, mais ils peuvent revenir d'un moment à l'autre. Il faut agir vite. Prudence est mourante. Elle a besoin de soins.
-__Nous irons dès ce soir, déclara Diego.
-__Ce soir ?!
-__Je ne la laisserai pas un jour de plus prisonnière, surtout sachant dans quel état elle est. 
-__... Comme vous voudrez. Il faudra venir avec une bonne dizaine de vos hommes.
-__Ne te préoccupe pas de ça. Reste ici.
 
Darius regarda Asesino quitter la pièce, perplexe. Le tueur semblait s'être tenu prêt pour ce sauvetage... mais il n'avait posé aucune question sur les lieux... rien. Il se laissait complètement guider par ses émotions. Il voulait juste foncer tête baissée. 

De son côté, Diego courut presque pour rejoindre son second. Il avait l'esprit en ébullition. Le grand jour était arrivé. Il allait enfin retrouver Prudence ! Après ces deux années cruelles de manque et de crainte à l'idée qu'elle soit morte, il allait enfin pouvoir serrer sa partenaire de toujours dans ses bras. Il allait lui rendre sa liberté. Cette perspective lui rendit le sourire. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas éprouvé une telle satisfaction. Le cauchemar serait bientôt terminé. Peu importe dans quel état elle se trouvait... elle allait se relever, comme elle l'avait toujours fait.
« J'arrive Prue... je vais te sortir de là » dit-il pour se calmer.  

-__Patron ? appela l'un de ses hommes.
-__C'est arrivé, se contenta de répondre Diego.
-__Bonne nouvelle !
-__Oui... Je veux dix hommes prêts à combattre. 
-__Ne devrions-nous pas prévenir le clan des Loups que nous avons retrouvé leur Maître ? Ils n'ont cessé de la chercher eux aussi... 
 
Diego pensa aux paroles du Mangemort au sujet de Prue. Il préférait voir de ses propres yeux les traumatismes causés par cette nouvelle captivité avant d'ébruiter la nouvelle. Il ne savait pas encore quoi faire une fois le sauvetage réussi.
 
-__Je ne veux impliquer personne d'autre pour l'instant. Je suis inquiet par les informations du Mangemort sur son état de santé. Je veux d'abord la voir avant de prendre une décision. Il n'y a que trois ennemis à éliminer, nous pouvons gérer ça seuls.
-__Très bien.  
 

| 0h30 |
 

Diego se tenait debout devant le refuge des Mangemorts, accompagné de dix autres membres de son clan. C'était la première fois que Diego avait une piste aussi sérieuse. Il regarda la fenêtre allumée, au travers de laquelle il devinait des Mangemorts. L'impatience le rongeait de plus en plus. Il se faisait violence intérieurement pour ne pas céder à ses pulsions. Prue était enfermée dans cette maison, et avait grandement besoin d'aide. Attendre était insupportable. Diego voulait la rejoindre. Prue lui avait trop manqué pendant ces deux longues années, qui avaient été un véritable gouffre pour lui. Ce soir, il allait enfin la retrouver. Ce sera comme une renaissance pour lui, qui avait consacré tout son temps à sa recherche depuis son enlèvement.
« Encore un tout petit peu de patience » se calma Diego.
Le temps que Darius revienne.
 
Le Mangemort s'était discrètement approché de la maison, pour voir ce que faisaient les autres réfugiés. Il n'y avait que Marius et Lilian à l'intérieur. Greyback n'était pas visible. Darius fit toutes les fenêtres, mais il ne vit le lycanthrope nulle part. Il aurait préféré que les trois Mangemorts soient rassemblés au même endroit, pour simplifier les choses. Darius sentit ses entrailles ne nouer face à cet imprévu. Il revint sur ses pas, pour retrouver Asesino, plus nerveux que  jamais. La suite de sa vie se jouait ce soir. Soit l'opération était un succès, et il serait libre... soit ils échouaient, et c'était une mort atroce assurée. Darius regretta amèrement que ce ne soit pas la pleine lune. Greyback aurait été enfermé dans la pièce de l'étage. Où pouvait-il bien être ?
 
-__Deux sont dans le salon, informa Darius. Le loup-garou, Greyback, n'est pas visible. Il est très dangereux, et il a des sens surdéveloppés. Il pourrait vous repérer avant même que vous ayez mis un pied à l'intérieur.
-__Ok. Vous deux, avec moi, dit Asesino. Deux autres nous suivent et resteront près de la maison, pour venir en renfort si besoin. Les autres, restez cachés en embuscade. Quatre Mangemorts sont absents et peuvent revenir à tout moment. S'ils se montrent, abattez-les à vue. 
 
Les membres du clan acquiescèrent en silence et suivirent les instructions. Quatre suivirent, tandis que les six autres restaient dans le bois.  Darius avait le coeur qui battait la chamade en avançant auprès des tueurs. Il serrait sa baguette fort dans sa main, le souffle court. Il avait amené onze tueurs dans le refuge des Mangemorts, tous bien décidés à récupérer Tracker. On pouvait difficilement faire pire comme trahison. Impossible de faire marche arrière maintenant. Une fois cette épreuve passée, il serait libre. Cette pensée lui redonna du courage. Il était bien entouré ce soir, il ne risquait rien. Ils étaient en large surnombre pour si peu d'adversaires.
 
Darius déverrouilla la porte d'entrée et laissa les tueurs passer devant. Ils entrèrent à pas feutrés. Le Mangemort referma discrètement la porte, à l'écoute, craignant qu'ils soient repérés. Comme prévu, deux assassins restèrent ici, pour couvrir les arrières. Darius montra du doigt le salon, où ses deux camarades jouaient aux cartes. 
 
-__Bon sang, mais que fait Darius ? s'impatienta Marius. Il est rapide d'habitude ! 
 
Darius ferma momentanément les yeux. Ses deux camarades étaient sur le point de mourir. Asesino se rapprocha  du salon, avec deux de ses hommes. D'un signe de tête, ils firent irruption ensemble dans la pièce. Deux éclairs de lumière verte, et le silence revint. Les Mangemorts n'avaient même pas eu le temps de voir leurs ennemis arriver. Les tueurs revinrent dans le couloir, et se dispersèrent. Deux montèrent silencieusement les marches, pour fouiller l'étage. Asesino resta en bas et fit signe à Darius de le rejoindre. Ensemble, ils se couvrirent mutuellement, ouvrant chaque pièce accessible depuis le couloir. Ils s'attendaient à trouver Greyback derrière chaque porte. Mais le rez-de-chaussée était dégagé. Il était temps de passer à la cuisine. Pendant un instant, Darius se demanda si Greyback n'était pas avec la prisonnière. Une idée terrible, qui lui fit accélérer le pas. Si le loup-garou était avec Prudence, c'était pour assouvir ses pulsions les plus profondes... soit meurtrières, soit sexuelles.

 
| Dans le bois |

 
Greyback avait cédé à la tentation de s'accorder une petite partie de chasse. Il y avait un bois juste à côté du refuge, où il pouvait se balader librement sous sa forme animale. Il passait beaucoup de temps dans la peau du loup autrefois, avec d'autres personnes de son espèce. Ce soir, il avait besoin de renouer avec sa nature profonde. Les Black n'avaient pas le droit de lui interdire ce plaisir. Ce serait comme empêcher à un oiseau de voler. Alors le loup-garou avançait, silencieux. Il cherchait des proies à traquer. Le petit bois était plutôt maigre en gibier, mais il persévéra. Il n'en pouvait plus d'attendre le retour de Darius. Il avait besoin de manger. Et surtout, de sentir le sang couler dans sa gorge lorsqu'il plante ses crocs dans la chair fraîche. Cela faisait trop longtemps qu'il n'avait pas eu cette sensation exquise. Le simple fait d'y penser le rendait fou. Il avait besoin d'une proie.
 
Une brise amena à Greyback une odeur très particulière, et reconnaissable entre toutes. Celle de l'homme. Il huma un peu plus, et se rendit compte qu'il y en avait plusieurs. C'était étrange... leur refuge n'était accessible par personne d'autre. Intrigué, et affamé, Greyback suivit la piste. Cela le fit revenir sur ses pas, en lisière du bois près de la maisonnette. Il eut la surprise de repérer plusieurs personnes tapies dans l'ombre. Ce n'était pas des Mangemorts... ni des alliés. Greyback regarda en direction de la maison, et vit un éclair vert illuminer l'intérieur l'espace de deux secondes. La fureur s'empara du lycanthrope. Il ne savait pas qui étaient ces individus, mais il devina l'objet de cet assaut : ils venaient libérer cette saloperie de Lupin ! Cette prisonnière ne leur attirait que des ennuis ! Le loup-garou se jura de la tuer dès qu'il aura réglé le compte à ces intrus.
 
Furiux mais patient, Greyback analysa avec soin la position de ses cibles. Ils étaient six en tout. Il s'approcha silencieusement du premier, et saisit sa tête dans son immense gueule. Il y eut un cri, un craquement sinistre, et les autres se détournaient de la maison pour affronter l'animal. Greyback effectua un bond souple sur le côté pour éviter les sorts. Il profita de la végétation pour se tapir derrière, et échapper à leur regard. Greyback était excité comme jamais. Ce soir, il mangerait à sa faim la plus noble des chairs : celle de l'homme. Il y avait tant de proies à portée de crocs... il allait s'offrir un festin. Aucun intrus ne ressortira vivant de ce refuge.

 
| Dans la maison | 

 
Darius arriva dans la cuisine avec Diego. Ils furent rejoint par deux autres membres du clan.
 
-__Rien à l'étage, informa l'un d'eux.
 
Le Mangemort tendit l'oreille, pour essayer de capter le moindre bruit prouvant la présence de Greyback avec la prisonnière. Mais tout était calme. Darius se concentra intensément. L'adrénaline était si forte qu'il était difficile de faire le vide dans son esprit. Un Patronus finit par sortir de sa baguette, vacillant. Diego fit apparaître le sien, n'ayant plus la patience d'attendre. Il ouvrit la porte du cellier, presque en apnée. Les deux Détraqueurs reculèrent précipitamment au fond de la pièce. Darius ne sut déterminer s'il était soulagé ou non de ne pas trouver Greyback ici. Où pouvait-il bien être ? Etait-il parti en vadrouille en ville ? 
 
-__Restez là, ordonna Diego à ses hommes. 
 
Il fit un pas dans la pièce, le coeur battant. Arriver jusqu'à Prue avait été très simple. Le grand tigre de lumière suffisait à lui seul pour éclairer la pièce, pendant qu'il montait la garde. C'est là que Diego la vit enfin.

Prue était étendue sur une table, inerte. Diego s'approcha d'elle précipitamment et sentit son coeur remonter à la gorge en voyant dans quel état elle était. Malgré les avertissements de Darius, il ne s'était pas attendu à la voir ainsi. Prue semblait morte. Seul le soulèvement faible et régulier de sa poitrine indiquait qu'elle respirait encore. Elle était d'une maigreur effrayante. Elle n'avait que la peau sur les os, et le visage creusé. Les cicatrices du camp, qu'elle avait ensorcelées autrefois pour les rendre invisibles, étaient réapparues. Sa peau était sale, et violacée par endroit. Diego était à la fois sous le choc de cette vision, et furieux envers les Mangemorts qui avaient osé la mettre dans cet état. Au bord de l'explosion, il tenta de se contrôler pour ne pas hurler de rage. Il se pencha sur Prue, et lui caressa doucement le visage pour la réveiller de ce cauchemar. Sa peau était glacée. Des larmes lui montèrent, de rage et de tristesse. Ses mains tremblèrent légèrement tant c'était dur de la voir ainsi. Le remord l'envahit de ne pas avoir réussi à la trouver plus tôt. Elle avait à nouveau vécu l'enfer, alors qu'ils s'étaient promis il y a longtemps de ne plus jamais être des victimes.
 
-__Prue, souffla Diego. Prue, réveille-toi.
 
Mais Prue semblait dans un sommeil profond, insensible à son contact. 
 
-__C'est mieux qu'elle soit inconsciente, souffla tristement Darius. Eveillée, elle serait difficile à déplacer.
 
Diego refoula des larmes de rage. C'était terrible de voir la femme qu'il aimait dans cet état. Atroce même. Il se redressa, encore sous le choc. Il sut exactement la meilleure chose à faire pour elle à court terme. Il n'avait pas le choix, même si elle allait lui en vouloir.
 
Diego sortit de sa léthargie, retrouvant l'esprit à peu près clair. Il lui lança un sort pour la libérer de ses chaînes, puis un second pour faire léviter son corps. Il fit apparaître un masque pour cacher son visage, et préserver son identité. Personne d'autre ne devait découvrir qui était réellement Tracker.
 
-__Allons-y, pressa Darius.
 
Darius avait raison, il ne fallait pas tarder. Les Mangemorts absents pouvaient revenir à tout moment, et Diego ne voulait pas qu'il y ait de combat avec Prue dans cet état. Elle pourrait être touchée. Vu sa fragilité, le moindre coup pourrait lui être fatal.
 
Darius et Diego sortirent du cellier, le corps de Prue flottant derrière eux. Les deux hommes qui attendaient dans la cuisine se tournèrent vers eux, impatients de revoir Tracker. Ils furent stupéfaits de voir l'état de son corps... si pitoyable. Le grand maître assassin avait été sérieusement touché.
 
-__Merde... elle est morte ? demanda l'un des Tigres d'une voix blanche en voyant le corps cadavérique de Tracker. 
-__Pas encore, assura leur chef. Tracker est vivante. Restez derrière elle. Nous, on passe devant. Protégez-la. Aucun sort ne doit l'atteindre.
-__Comment va-t-elle ? s'inquiéta l'un d'eux. 
-__... Mal. 
-__Partons, s'impatienta Darius. 
 
Le Mangemort craignait à chaque instant de voir Greyback ou les Black revenir. Les Mangemorts encore absents étaient les plus redoutables. L'évasion pouvait tourner au cauchemar à tout moment s'ils prenaient le risque de traîner dans les parages. 
 
Dans le couloir, Diego fit signe aux deux hommes qui les attendaient à l'entrée d'ouvrir la porte, et de les couvrir. C'était la dernière ligne droite avant la libération. Ils se mirent en formation rapprochée autour de Prue, pour couvrir tous les angles d'attaque. Deux assassins étaient derrière Prue... deux autres se situaient de chaque côté de son corps, et enfin, Darius et Diego étaient devant pour ouvrir la marche. Ils avancèrent ainsi dans le jardin, le corps tendu à bloc. Ils allaient être à découvert pendant quelques minutes. Darius n'était pas rassuré, mais il se calma en songeant qu'il était bien entouré. Et puis, six autres tueurs étaient en ce moment dans le bois, prêts à sortir de l'ombre à tout moment. Il n'y avait rien à craindre. 
 
Dès qu'ils furent éloignés de quelques mètres de la maison, un rugissement retentit derrière eux. Ils firent volte-face, apercevant trop tard un énorme loup-garou, qui leur bondissait dessus depuis le toit. Il plaqua les deux assassins de derrière au sol, broyant leur cage thoracique sous son poids écrasant. Il se redressa vivement en écartant ses puissantes pattes, envoyant valser les assassins qui protégeaient les côtés. Diego eut le réflexe d'éloigner le corps de Prue, alors que la bête essayait de la mordre. 
 
-          Stupéfix !! hurlèrent d'une même voix Darius et Diego. 
 
Greyback poussa un grognement de mécontentement. Il sembla sonné quelques secondes, pendant lesquelles Diego recula au pas de course, plaçant Prue derrière lui pour la protéger. Il savait qu'il ferait un bien maigre obstacle face au loup-garou. Il envoya des éclairs de détresse dans le ciel, pour presser ses renforts. Darius regarda Greyback reprendre ses esprits avec effroi, ne sachant pas quoi faire. Diego vit ses deux braves hommes se relever derrière l'animal, malgré leurs blessures. S'ils envoyaient un sortilège de mort ensemble, le loup-garou n'avait aucune chance. Ils eurent tous cette idée, car ils braquèrent leur baguette dans la direction de l'animal, prêts à l'achever. Mais la bête avait du flair, et elle bondit au moment où les sorts partirent. Les quatre hommes durent esquiver les sortilèges. Greyback profita de ce moment pour bondir sur l'un des assassins, qui eut le réflexe de s'enfuir dans un filet de fumée noire. L'autre en fit autant. Ils devaient prendre une meilleure position.
 
-__Où sont les renforts ?! désespéra Darius. 
 
Diego jeta un rapide coup d'oeil en direction du bois. Personne n'était sorti. Et il savait au fond de lui pourquoi. Ils n'étaient plus que quatre face au loup-garou. Quatre pour sauver Prue de la mort. Greyback eut un instant d'arrêt et se focalisa sur Darius. Diego en profita pour éloigner un peu plus Prue discrètement. 
 
Le Mangemort sentit son coeur remonter à la gorge en croisant les yeux furieux de Greyback. Dévoilant ses redoutables crocs, il bondit à nouveau. Darius lui visa la tête, la main tremblante d'être aussi près. Son pire cauchemar était en train de se réaliser. 
 
-          Stupéfix !! hurla Darius. 
 
Mais il le rata. Le loup-garou esquiva le sort, et saisit le bras armé de Darius. Il lui arracha d'un puissant coup de mâchoire, furieux. Les deux assassins réapparurent aux côtés de Diego, formant un bouclier humain devant Prue. Greyback reporta son attention sur eux, le regard assassin. Ils visèrent tous les trois le monstre. Diego envoya un sortilège de mort, poussant Greyback à esquiver, tandis que les deux autres en profitèrent pour l'abattre en plein vol. Deux sortilèges de Mort le frappèrent avant qu'il ait touché le sol. Cette fois, le loup-garou s'écroula au sol, inerte.
 
Diego resta interdit, frappé par la rapidité des événements. En quelques secondes, le sauvetage avait tourné au massacre. Ils avaient failli tous y laisser la peau. Sous le choc, les trois assassins restèrent silencieux quelques instants. C'est comme si le temps venait de se suspendre. Ils n'arrivaient pas à croire que tout avait basculé en si peu de temps. 
 
Darius était au sol, amputé sauvagement d'un bras. Il regardait les étoiles impassibles au-dessus de lui. Il perdait énormément de sang. En l'espace de deux secondes, son rêve de sortir indemne de ce refuge maudit était brisé. Il avait perdu un bras, et même s'il survivait à l'impressionnante hémorragie, il deviendrait un loup-garou à son tour, contaminé par la morsure. Malgré cette sombre perspective, le Mangemort était déterminé à échapper à la mort. Il n'avait pas fait tous ces efforts pour succomber pendant l'évasion. Pas si près du but. Il regarda les assassins, qui avaient le dos tourné. Prue flottait toujours derrière eux, visiblement indemne.
 
-          Asesino, gémit Darius. Aidez-moi...
 
Diego fit volte-face en découvrant que Darius était encore en vie. Il revint vers lui d'une démarche raide et braqua sa baguette sur le Mangemort, empli de haine. Darius écarquilla les yeux, ne croyant pas à ce retournement de situation.
 
-__Tu as laissé pourrir Tracker pendant deux ans ! cracha Asesino avec fureur. Tu ne mérites pas de vivre !
-__Je vous en supplie, ne -
 
Le sortilège de mort percuta Darius de plein fouet. Dès le départ, Diego n'avait pas prévu de faire preuve de clémence à l'égard du Mangemort. Et sa haine n'avait fait qu'amplifier en voyant dans quel état se trouvait Prudence. Darius avait fait partie de ses geôliers pendant deux ans, et il n'avait pas renoncé à son masque malgré la chute du Lord. Il ne méritait pas de pitié.
 
-__Patron... les renforts... souffla l'un des Tigres. 
 
Asesino ne répondit pas et fit disparaître les cadavres de ses hommes d'un coup de baguette. Il reprit le contrôle du corps de Prue, pour la faire suivre jusqu'au bois. A l'approche de la lisière, Diego sentit l'odeur de sang et de chair. Cela lui fit remonter de terribles souvenirs de la guerre. Il sut alors précisément ce qui était arrivé à ses hommes. Il trouva le premier, éventré. Le second avait la tête broyée. Les autres étaient morts, à moitié dévorés. La fureur de Diego amplifia. Trop de ses hommes étaient morts ce soir à cause de ce foutu monstre de Greyback. Il fit disparaître les corps, le coeur lourd. Puis, il se tourna vers la maison, qui servait de refuge aux Mangemorts. Diego aurait aimé rester là, à attendre patiemment le retour des Black pour les massacrer. Qu'il n'y ait aucun survivant. Mais l'état de Prue exigeait de partir au plus vite. Alors il renonça à la vengeance, et se contenta de viser la maison de sa baguette.
 
-          Détruisez cet endroit, ordonna Diego. 
 
Les trois survivants de l'assaut braquèrent leur baguette et lancèrent des sortilèges explosifs. En quelques minutes, la maison fut ravagée par le feu et les explosions. A défaut de pouvoir tuer les Black, Diego les privait de leur refuge. Avec un peu de chance, peut-être qu'ils se feraient avoir plus tard.
 
-          Patron ! cria l'un des Tigres. 
 
L'assassin se jeta sur Diego pour le pousser. Diego entendit le bruit d'un sifflement avant de chuter. Il releva la tête et vit avec horreur son fidèle partenaire courbé de douleur. L'autre réagit en envoyant un sort en direction du sol. Diego vit une masse voler à plusieurs mètres d'eux, avant de disparaître dans la végétation. 
 
-          Nagini, souffla Diego. 
 
L'immense serpent de Voldemort était encore en vie, et avait profité de l'inattention des hommes pour attaquer. Diego se précipita sur le blessé, et releva son haut. Il avait été frappé en plein ventre. La peau virait déjà au violet autour des deux trous provoqués par les puissants crochets du reptile. Diego savait qu'il était inutile de l'amener à l'hôpital. Le venin de Nagini était mortel, et agissait en moins de trois minutes. Sans antidote, c'était foutu. Le chef allait devoir assister à la mort d'un dernier camarade.
 
-__Tu m'as sauvé, murmura Diego. Merci...
-__Prends soin de Tracker. Elle aura besoin de toi.
 
Diego acquiesça, touché par le sacrifice de son fidèle partenaire. Il lui avait offert sa vie. A lui et à Tracker aussi, car elle ne pourrait survivre sans l'aide d'Asesino. Ces deux grands assassins devaient être sauvés.
 
-__Repose en paix, dit Diego en lui fermant les yeux quand ce fut terminé. 
 
Diego jeta un oeil à Prue, qui flottait toujours sinistrement à côté d'eux, inconsciente. Neuf personnes étaient mortes pour la sauver. Il n'avait pas le droit de gâcher cette seconde chance. Cela ne fit que renforcer son idée pour la suite des événements. Il savait exactement où amener Prue. La question qui se posait, c'était comment ? Pas question de transplaner. Ni d'utiliser un balai. Ni une moto. Il lui fallait une voiture. Diego en avait une justement, mais dans sa planque, et il était le seul à pouvoir la récupérer.
 
-__Reste avec elle, je vais chercher un véhicule pour la transporter, demanda Diego au dernier survivant. Si d'autres Mangemorts arrivent, reste en retrait. N'attaque surtout pas en mon absence.
-__Ne t'en fais pas, je veille sur elle. 
 
Diego n'était pas tranquille, mais il n'avait plus le choix. Impatient de retrouver Prue, il avait oublié de demander à Darius avant de venir si elle était en état de transplaner. S'il avait su avant, il aurait approché sa voiture. Frustré d'avoir commis une telle erreur, il piqua un sprint jusqu'au portail. Une fois dehors, il transplana directement à sa planque. Le temps pressait. Il n'y avait pas une seconde à perdre. 
 
Diego se matérialisa devant sa planque. Il se rua dans son bureau, et déverrouilla le coffre fort qui s'y trouvait. Il mit tout le contenu dans un gros sac de sport. Sa carrière criminelle était si rentable qu'il ne stockait plus ses richesses sous forme de Gallions, mais de lingot d'or. Il prit le tout. Des papiers vierges aussi, et un titre de propriété. D'un coup de baguette, une valise flotta jusqu'à lui, avec le strict nécessaire en vêtements. Le double fond cachait des armes. Baguettes, couteaux, un pistolet, potions et instruments divers.
Sans perdre une seconde, il courut ensuite au garage, et dégagea la couverture qui protégeait sa voiture. Une Maserati Ghibli noire, aussi prestigieuse que puissante, à l'aspect félin. A l'instar de Prue qui rendait les armes moldues magiques, Diego avait passé du temps à modifier cette voiture, pour qu'elle marche aussi bien dans les airs que sur terre. Il balança précipitamment ses affaires dans le coffre, et se mit au volant. La voiture démarra dans un rugissement. Diego passa en mode furtif pour devenir invisible, et sortit de sa planque. Il prit de la vitesse et décolla. Une fois haut dans le ciel, il appuya sur un détonateur, qui fit exploser sa planque avec une telle violence qu'il n'en resta rien d'exploitable. Diego regarda les flammes dans le rétroviseur, sans regret. Il avait pris sa décision. Il était nécessaire de tourner la page. Pour Prue.
 

| . . . |

 
Les Black étaient d'une humeur massacrante. Leur piste n'était qu'une impasse. Cela avait déclenché une nouvelle dispute entre Walburga et Orion. La Mangemort en avait assez de trainer de ville en ville, à suivre des rumeurs et des indices qui ne menaient nulle part. 
 
-__Je sais que tu es fatiguée de tout ça, mais nos efforts finiront par payer, assura Orion avec une volonté de fer. 
-__Tu ne crois pas que si le Seigneur des Ténèbres était en vie, il ferait en sorte qu'on puisse le trouver ? renvoya Walburga froidement.
-__Ecoute, il est forcément en vie. 
-__Pardonne-moi d'avoir les mêmes paroles que Marco... mais jusqu'à maintenant, nous n'avons aucune preuve de sa survie !
 
Rodolphus prêta une oreille attentive à la dispute, tout en continuant d'avancer aux côtés de sa femme, Bellatrix, plus en colère que jamais. Celle-ci fit volte-face, ne pouvant se taire davantage. Walburga s'arrêta nette, faisant face aux yeux fous de Bellatrix.
 
-__Un jour, le Maitre a dit : « je suis allé plus loin que quiconque sur le chemin de l'immortalité. Cette prouesse me permettra de régner éternellement », récita Bellatrix.
-__Seul l'élixir de la pierre philosophale peut prolonger la vie. Je doute qu'il soit efficace face au sortilège de mort.
-__Ce n'est pas le seul moyen ! répliqua Bellatrix. Visiblement, le mot « Horcruxe » est étranger pour toi !
-__Surveille tes propos Bellatrix, siffla Orion. Tu parles à ma femme.
 
Bellatrix avait l'air de s'en moquer. Tous ceux qui doutaient de la survie du Maitre ne méritaient pas le respect à ses yeux. Cependant, elle joua le jeu avec son cynisme habituel, et baissa d'un ton.
 
-__Je ne partage effectivement pas tes connaissances avancées de la magie noire, répliqua Walburga d'un ton sec.
-__Un Horcruxe est un objet, ou une personne, servant d'hôte à un fragment d'âme, expliqua Bellatrix.
-__Un fragment d'âme ? répéta Rodolphus incrédule.
-__Un sorcier peut séparer son âme en commettant un meurtre, poursuivit Orion. Une fois divisée, l'âme peut être dissimulée. En cas de mort, le sorcier peut ressusciter grâce à son Horcruxe.
-__Si le Maitre avait lui aussi un Horcruxe, il serait déjà de retour... non ? fit remarquer Walburga.
-__Je ne pense pas. Nous sommes dans la théorie bien sûr. Il s'agit d'un domaine de la magie très peu exploré. Mais je pense que le Maitre a besoin d'un nouveau corps pour revenir véritablement. Il a reçu un sortilège de mort... son corps est détruit. C'est pour ça qu'il n'a pas pu ressusciter.
-__Alors il serait encore en vie... mais sous une autre forme ? supposa Walburga.
-__Probablement. C'est pour ça que nos recherches sont si difficiles. Le Maitre ne peut sûrement pas nous transmettre un message, ou utiliser la marque. Il doit être piégé entre la vie et la mort, quelque part, sous une forme inconnue.
 
Walburga et Rodolphus échangèrent un regard. Ils savaient désormais l'origine de l'acharnement de leur partenaire respectif. Mais cela n'arrangeait pas les choses pour autant. Si le Seigneur des Ténèbres n'était pas sous forme humaine, quel aspect avait-il ? Comment espérer le retrouver un jour ? Et même s'ils le retrouvaient, il aurait perdu toute sa puissance. A quoi bon continuer la lutte ? Leur Maitre ne pourrait plus leur offrir la vie qu'ils avaient avant, protégés et puissants.
 
-          Rentrons, décida Walburga dépitée. Ça suffit pour aujourd'hui.
 
Même Bellatrix consentit à rentrer pour ce soir. Ils avaient besoin de se reposer pour mieux repartir. Ensemble, ils transplanèrent dans un craquement sec.
 

| . . . |

 
L'assassin se redressa en entendant des craquements à proximité de lui, significatif d'un transplanage. Quatre personnes apparurent à moins de vingt mètres de lui. Quatre Mangemorts. Il reconnut sans peine Bellatrix Lestrange, et Orion Black. Deux Mangemorts notoires. Les deux plus fidèles de Voldemort, et les plus dangereux aussi. Le tueur cacha Prue, qui flottait toujours à quelques centimètres du sol, pour la poser délicatement sur les feuilles. Son estomac se noua à l'idée d'être repéré. Il n'était pas de taille à faire face au surnombre. Lentement, il recula, pour s'éloigner des ennemis. 
 
Les Mangemorts restèrent interdit devant la maison en flammes. Il ne restait presque plus rien de leur refuge, qui semblait avoir été bombardé. 
 
-__Qu'est-ce qui s'est passé ?! paniqua Walburga.
-__Notre repère a été trouvé, répondit sombrement Orion. Restez là.

Orion et Bellatrix s'avancèrent, l'esprit en ébullition. Ils ne comprenaient pas comment ça avait pu arriver. Ils avaient pris toutes les mesures de sécurité, et jusqu'à maintenant, ils n'avaient jamais été soupçonnés. A moins que les autres imbéciles de Mangemorts aient commis une imprudence en leur absence, ils ne voyaient pas comment un intrus avait pu pénétrer dans ce lieu pour tout détruire. Les deux Mangemorts se dirigèrent vers les cadavres qui se trouvaient devant la maison. Bellatrix retourna le corps du premier Mangemort. C'était Darius, frappé par un sortilège de mort. Son bras droit était arraché. L'autre victime, c'était Greyback. Il était nu, preuve qu'il était mort sous sa forme animale.
 
-__Ils se sont entretués ou quoi ?! s'étonna Bellatrix. 
 
Orion s'accroupit auprès des deux cadavres, réfléchissant. Le scénario n'était pas crédible. Il observa la scène, et repéra d'autres tâches de sang. Il y avait eu d'autres morts ici. 
 
-__La maison a été prise d'assaut, devina Orion. Je te parie qu'on ne retrouvera pas le cadavre de Prudence à l'intérieur. Greyback a tué quelques assaillants, mais ils étaient trop nombreux, même pour lui. 
-__Pourquoi s'en prendre à Darius dans ce cas ? 
-__Parce que c'est sûrement ce maudit traître qui nous a vendus. 
 
Les deux Black échangèrent un regard amer. Ils s'étaient attendus à des déserteurs... mais jamais il ne leur serait venu à l'idée que l'un d'entre eux les dénonce. 
 
-__Ce ne sont pas des Aurors qui sont venus faire ça, souffla Bellatrix. 
-__Ce sont les seuls qui avaient un intérêt à récupérer Prudence Lupin.
-__Si c'était eux, ils auraient gentiment attendu notre retour pour nous attraper.

Orion sentit son coeur battre plus fort. Et si les Aurors étaient effectivement en embuscade, tout près d'eux, prêts à les capturer ?!  Il regretta d'avoir laissé sa femme. Les bois offraient une parfaite cachette, avec une vue dégagée sur la maison. S'il y avait encore des intrus, ils étaient forcément là-bas.
 
-__Qui te dit que nous sommes seuls ? retourna Orion. 
 
Bellatrix suivit son regard jusqu'au bois. Il avait raison. Il fallait s'en assurer. 
 
-__Nous sommes à découvert, dit-elle. Il faut qu'on bouge. 
 
Les deux Mangemorts se déplacèrent dans un filet de fumée noire pour retourner plus vite auprès de leur époux respectif. 

 
| . . . |

 
L'assassin du clan des Tigres était toujours tapi dans le bois, auprès de Tracker. Il avait réussi à s'éloigner un peu, mais si les Mangemorts avaient l'idée de fouiller, ils seraient vite découvert. Ils étaient dissimulés derrière un fourré bien touffu.
« Dépêche-toi Asesino » demanda silencieusement le tueur en voyant les deux Black revenir.
 
-__Il semblerait que Darius nous ait trahis, informa Bellatrix avec haine.
-__Quoi ?!
 
L'assassin suivit de loin la discussion, espérant de tout coeur qu'ils n'aient pas l'idée de venir vers lui. Un craquement de branche derrière lui le fit sursauter. Il regarda Tracker, qui commençait à bouger légèrement. Elle murmura dans son sommeil, comme si elle faisait un mauvais rêve. Le tueur réagit instinctivement en lui lançant un sortilège pour la rendormir. Il regarda à nouveau en direction des Mangemorts, qui avaient brusquement cessé de parler. Le coeur battant plus vite, il resta concentré sur ses ennemis, serrant un peu plus la baguette dans sa main. Il était prêt à livrer bataille. Il protégerait Tracker jusqu'au bout.
 
Les quatre Mangemorts avancèrent lentement, regardant de tous côtés. Le tueur ne pouvait plus bouger désormais sans prendre le risque d'être découvert. L'adrénaline monta à son maximum lorsque ses adversaires furent à moins de quinze mètres. Le tueur retint sa respiration, ayant déjà choisi la première cible à attaquer. Un cri déchira le silence, faisant sursauter tout le monde. 
 
-__Bon sang Nagini !! s'emporta vivement Walburga sous l'effet de la surprise.

Le tueur osa jeter un oeil par-dessus le fourré qui lui servait de cachette. L'immense serpent qui avait tué son camarade était de retour. 
 
-__Je suis bien contente de te voir, dit Bellatrix, même si le serpent ne risquait pas de comprendre. Ca aurait été terrible que tu sois tuée toi aussi.
 
Le serpent était dressé de toute sa taille, redoutable. C'est étrange, on aurait dit qu'il essayait de communiquer. Heureusement, aucun Mangemort ne pratiquait le Fourchelang. Pourtant, le tueur aurait parié qu'il essayait de leur faire comprendre qu'il y avait toujours des intrus à proximité. Il fallait vraiment partir. Le serpent n'aurait aucun mal à remonter la piste et à guider les Mangemorts jusqu'à Tracker.
 
Une main se posa sur la bouche du tueur, le faisant sursauter. L'instant d'après, il était libéré. Asesino était de retour. Le patron mit son doigt devant sa bouche, pour lui imposer le silence, et lui fit signe de venir. Le tueur montra les Mangemorts avec insistance, qui représentaient un sérieux danger pour leur fuite. Diego les regarda, hésitant à tenter de les tuer. C'était Orion qui avait capturé Prue. Et Bellatrix était une sacrée saloperie. Malheureusement, il s'agissait aussi de duellistes redoutables, qui étaient capables de combattre plusieurs ennemis à la fois. L'effet de surprise ne serait pas suffisant pour les tuer. Ils étaient quatre. Et eux n'étaient que deux, avec Prue à protéger, ce qui constituait un grand handicap. Privilégiant le sauvetage à la vengeance, Diego renonça à attaquer. Il leva sa baguette, visant un arbre loin d'eux. Il fit tomber une branche, attirant l'attention des Mangemorts. Ils se détournèrent, pour aller dans cette direction. Diego et son allié attendirent qu'ils aient le dos tourné pour se redresser et quitter le bois. Ils se précipitèrent à la voiture, qui était garée dans une rue parallèle. Ils installèrent rapidement Tracker à l'arrière. Diego lui mit une couverture dessus, et un coussin sous la tête. 
 
-__Monte, pressa Diego. 
 
L'autre obéit. Diego démarra et passa en mode furtif. Il écrasa l'accélérateur et décolla. Diego hésita encore une fois sur la suite des événements, se demandant s'il ne faisait pas une erreur. Mais il chassa cette pensée. Il avait su quoi faire à l'instant où il avait vu de ses propres yeux dans quel état Prue se trouvait. Il devait l'amener en lieux sûrs, où elle pourrait se rétablir sans craindre de représailles.
 
-__Où va-t-on maintenant ? demanda le Tigre.
-__Toi, tu rentres au QG. Dis à Scorpius qu'il est le nouveau chef du clan.
-__Tu ne rentres pas ? s'étonna le tueur.
-__Je ne peux pas. Tracker a besoin de soins. Il lui faudra beaucoup de temps pour se remettre. 
-__Elle se relèvera. 
-__J'espère que tu as raison. En attendant, je crains qu'on soit obligés de disparaitre tous les deux. C'est pourquoi, cette mission de sauvetage doit rester secrète. Tu as bien compris ? Pas un mot sur ce qui s'est passé. Personne ne doit savoir que Tracker a été retrouvée.
-__Pas même son clan ? 
-__Personne. 

Un silence passa. C'était une décision difficile pour Diego, mais il savait au fond de lui qu'il n'avait pas vraiment le choix. Prue devait rester disparue aux yeux de tous.
 
-__Ca a été un plaisir de te connaître mon ami, dit sincèrement Diego. Mais c'est ici qu'on doit se séparer.
-__Ca a été un honneur Asesino. Et je suis heureux d'avoir pu contribuer au sauvetage de Tracker. J'espère que vous referez surface tous les deux.

Diego ne répondit rien, doutant encore que ce jour arrive. Il n'était plus sûr de rien quant à l'avenir. 

-__Dis au reste du clan combien je suis navré pour les pertes subies, termina Diego.
 
Les deux hommes se serrèrent la main, et le Tigre disparut dans un craquement sonore.  Ce n'était pas forcément le plus raisonnable de voler aussi longtemps, mais Diego voulait s'éloigner au plus vite. L'Angleterre était devenu un territoire trop hostile pour sa protégée, il devait le quitter sans plus tarder. Diego prit encore plus d'altitude, et poussa la voiture à fond. Une heure après, sa ville natale se dessinait à l'horizon.
 
-          Bienvenue à Florence, dit Diego.
 
Il ne fallut à Diego que quelques minutes pour repérer l'emplacement de son manoir. Il l'avait acheté bien des années auparavant, pour avoir une résidence dans son pays natal. Personne n'était au courant de cet achat. C'était la planque idéale pour s'exiler en toute sécurité. Personne ne viendrait le trouver ici. Officiellement, ce manoir n'existait plus. Même si les Mangemorts avaient l'idée de venir fouiller en Italie, ils ne pourraient pas faire le lien entre lui et cette propriété. Diego avait fait tout le nécessaire pour que ce manoir devienne une planque, pour échapper à des ennemis, ou couler une retraite criminelle paisible. C'est sur les conseils de Prue qu'il avait fait cet achat. Elle lui avait dit à l'époque que tout assassin devait avoir une planque secrète de repli. Une fois encore, elle avait eu raison. Ce serait l'endroit idéal pour la guérison de Prue. Le manoir était isolé en pleine campagne, comme elle aimait tant. Diego était sûr que ça lui plairait. Elle serait en sécurité ici. Diego assura l'atterrissage de son véhicule en douceur. La porte du garage s'ouvrit à son approche, et il s'y gara. Diego sortit Prue délicatement de la voiture en la prenant dans ses bras. Elle était si légère. Diego serra les dents en voyant une fois de plus l'état de son corps.
 
-__Tu as souffert pour la dernière fois, promit Diego.
 
Diego jura de tenir Prue éloignée de tout ce qui pourrait lui nuire. Il ferait tout pour la convaincre de ne jamais retourner en Angleterre. 
Chapitre 2 : L'assaut
 
Hello ! Et voilà pour la grande évasion de Prudence ! Qu'avez-vous pensé de ce chapitre ?  Je l'ai réécrit trois fois celui-là, vos avis seront bienvenus ! 
Le mot de Tracker suit. Je posterai sous peu un aperçu du chapitre 3. 
A bientôt !

Tags : L'histoire d'un assassin - Partie 2 : La (re)naissance de l'Assassin - tome 3

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.167.202.184) if someone makes a complaint.

Comments :

  • assassin-maraudeurs

    09/10/2017 at 6:39 PM

    Salut ! Merci beaucoup :) Je poste bientôt un aperçu du chapitre 3 ;)
    Je t'ai ajoutée à ma liste de prévenus.
    Bonne soirée

  • LeMaitreDesLieux

    07/10/2017

    Darius a enfin pris les choses en main et ce n'est pas rien. Il prend de gros risques et il pouvait se faire tuer à n'importe quel moment dans ce casino, et même une fois devant Diego. Ce dernier ne tient plus en place et réfléchit peut à sa tactique. Après tout, ils sont nombreux mais je ne sais pas pourquoi, je sens que tout ne va pas se passer comme prévu ...

    Ah ah j'avais raison, le plan qui était si simple est parti en cacahuète ! Déjà quand Greyback n'était pas dans la maison, j'ai capté qu'il allait revenir et découvrir la chose. Bref, sans surprise, Greyback massacre les 6 Tigres dans les bois et attend patiemment que les autres ressortent. Un véritable bain de sang ! Ah et Diego qui tue Darius. J'ai beaucoup hésité sur ce qu'il allait faire et je me suis même dit à un moment qu'il allait peut-être l'épargner ... mais finalement non, il est resté sur sa vengeance et sa haine. Encore une surprise, Nagini ! D'ailleurs, d'où elle sort elle ? Pourquoi elle est à cet endroit ? En tout cas, son attaque tue encore un homme de Diego et ils ne sont plus que deux à protéger Prue.

    La concernant, ou plutôt concernant sa "découverte", je voulais te dire que ce passage était super bien écrit. Le ressenti de Diego est bien détaillé mais pas trop, ce qui la lecture agréable.

    J'ai eu tellement peur que la fin du sauvetage tourne au fiasco !!!! Je retenais mon souffle jusqu’à ce que la voiture démarre ! Et effet, heureusement que personne ne parle le fourchelang sinon je ne donnait pas cher de leur peau ...

    Ce chapitre était vraiment génial !!!! Maintenant, Prue est en sécurité mais je ne sais vraiment pas ce que tu nous réserves pour la suite. Je me demande si Prue va récupérer. Je ne sais pas non plus si tu vas nous reparler des Maraudeurs ...

    Bonne soirée,
    Dragoste

  • Dimension-Voyage

    05/10/2017

    Génial ce chapitre 😁 j'adore ! Mais comment Diego compte-t-il faire pour retenir Prue loin de l'Angleterre ? Il devrait savoir qu'elle est têtue comme une mule

  • MikaWolfeHP

    05/10/2017

    WOAAHHHH!!! J'adore ^^ Trèèèès bonne réécriture! Même si je ne connais rien de tes autres versions haha, ça parait que tu l'as travaillé. Bravo!
    C'est drôle de voir Florence! J'y suis allée cet été haha! Et Londres aussi bien sûr! J'ai été au studio d'Harry Potter aussi xD Bref, trooooop hâte de lire la suite! Je suis vrmt contente qu'elle soit enfin sorti de cet enfer! J'ai tjrs espoir pour les maraudeurs aussi .... même si ça laisserait le champ libre à Diego si Mumus est vrmt mort :3 Mais tu l'aimes tlmt ton Remus!!!! Que ça me laisse croire qu'il est tjrs en vie..... haha

  • Dimension-Voyage

    01/10/2017

    J'ai trop hâte que ce prochain chapitre sorte ! 😃

  • Dimension-Voyage

    01/10/2017

    Ouh, j'ai hâte de lire ce nouveau chapitre😉

Report abuse