Chapitre 8 : Le coup de grâce

« Abandonner une partie ne suffit pas à y mettre un terme. Tourner le dos à un adversaire est la pire des erreurs qui soit. Je pensais pourtant avoir retenu cette leçon fondamentale. »

Chapitre 8 : Le coup de grâce
 

| 18 mars 1988 – Angleterre |


Bellatrix marchait d'un pas vif dans l'Allée des Embrumes. Elle avait envoyé un hibou à sa s½ur la veille, dès que le Lord en avait fait la demande, pour lui donner rendez-vous au plus vite. Bellatrix espérait que Narcissa puisse venir. Les Malefoy devaient être très prudents depuis la chute du Lord, et plus encore depuis son retour. Leur manoir était sous surveillance. Ainsi, Narcissa devait recourir à de nombreuses astuces pour limiter le risque d'être suivie. Sa vie était devenue très pénible depuis la renaissance du Lord. Celui-ci en voulait énormément à Lucius d'être resté passif pendant tout ce temps, à l'exception d'un unique service rendu aux Black, qui ne leur avait pas trop coûté. Cependant, comme c'était une mission de grand intérêt, ça leur avait sauvé la vie quand le Lord leur avait demandé des explications. Ils avaient réussi à tourner ce service à leur avantage.

Bellatrix arriva sur les lieux du rendez-vous. Elle chercha sa s½ur du regard. Celle-ci lui agrippa le bras par surprise et l'entraina à l'arrière d'un bar. Narcissa avait vraiment le teint d'une personne qui passe chaque heure de sa vie dans la peur. Elle regarda par-dessus son épaule, inquiète.

-__Que veux-tu ? pressa Narcissa.
-__Reprendre ce que nous vous avons confié autrefois.

La panique de Narcissa ne fit qu'augmenter.

-__Accorde-nous un peu de temps, demanda-t-elle.
-__Pourquoi faire ?

Narcissa se mordit la lèvre. Des tremblements commencèrent à l'envahir. Bellatrix s'étonna d'une telle réaction. Elle ne comprenait pas ce qui pouvait troubler sa s½ur à ce point.

-__Tu savais qu'un jour ça arriverait, rappela Bellatrix. Et le Maître l'a confirmé à son retour. Alors que se passe-t-il ?
-__...Nous avons menti... souffla Narcissa.
-__Comment ça ?!
-__Nous ne l'avons plus. Lucius s'en est débarrassé il y a six ans...

Sur l'impulsion de la fureur, Bellatrix gifla Narcissa avec force. Celle-ci porta la main à sa joue douloureuse, les larmes aux yeux. Elle savait que cette erreur coûterait la vie à leur famille.

-__Comment avez-vous osé faire une chose pareille ?! Nous avions bien insisté sur sa valeur !
-__C'était trop dangereux pour Drago !

Bellatrix aurait volontiers frappé encore sa s½ur. Mais ça ne servait à rien. Le mal était fait. Narcissa avait une fois de plus privilégié sa jolie petite famille au Seigneur des Ténèbres.

-__Et évidemment, comme c'était le seul argument face au Lord pour qu'il vous épargne, vous n'avez rien dit, cracha Bellatrix avec mépris.

Narcissa acquiesça. Elle regrettait son erreur. Jamais elle n'aurait pensé que ça prendrait de telles proportions.

-__Vous ne l'avez pas détruite que je sache ? reprit Bellatrix.
-__On a essayé de la récupérer... mais elle n'est plus là où nous l'avions laissée.

La fidèle Mangemort poussa un juron de rage. Elle était au bord de l'explosion. On aurait dit un animal sauvage tant ses yeux étaient fous, et ses traits déformés pas la colère. Elle s'en voulut d'avoir confié une tâche aussi importante à un couple qui ne voulait même pas rechercher le Lord. Elle pensait que sa s½ur valait mieux que Lucius... qu'elle veillerait à ce que la mission soit accomplie. Ce n'était pourtant pas une tâche compliquée. Mais même pour si peu, ils avaient échoué. Bellatrix se demanda sérieusement si sa s½ur méritait une nouvelle chance.

-__Retrouve-la, ordonna Bellatrix. Je pars aujourd'hui avec Orion en mission. Je ne sais pas combien de temps ça va durer... mais il vaudrait mieux que tu aies des résultats à mon retour. Sinon, je ne pourrai pas te couvrir davantage. Je serai obligée d'informer le Seigneur des Ténèbres. Tu as bien compris ?

Narcissa étouffa un sanglot, terrorisée. Elle était désespérée. Il y a six ans, son mari et elle avaient agi pour le bien et la sécurité de leur famille. Désormais, ils devaient payer le prix de leur trahison. Bellatrix transplana en lançant un dernier regard assassin à sa s½ur. Elle lui avait toujours pardonné beaucoup d'erreurs et de faiblesses, mais celle-ci était de trop. De son côté, Narcissa rentra sans plus tarder chez elle, anéantie. La seule image qu'elle avait en tête, c'était celle du Seigneur des Ténèbres, debout devant eux... les regardant de haut alors qu'ils étaient au sol, torturés à mort, tandis que Nagini commençait à engloutir Drago sous leurs yeux.
 

| Manoir Voldemort |
 

Bellatrix se rendit dans la chambre réservée à Orion et Walburga d'une démarche raide. Elle n'arrivait pas à croire que les Malefoy aient pu s'enfoncer aussi loin dans la trahison. Il fallait à tout prix réparer cette erreur, sinon elle devra enterrer sa propre s½ur. Bellatrix n'était pas une sentimentale, mais elle appréciait beaucoup Narcissa. Elle ne voudrait pas en arriver là avec elle.

La Mangemort frappa plusieurs coups à la porte d'Orion. Pas de réponse. Nouvelle tentative. Ce fut Walburga qui vint lui ouvrir, encore un peu endormie.

-__Bellatrix ? s'étonna Walburga.
-__Où est Orion ?
-__Il ne devait pas partir avec toi ?

Bellatrix poussa un juron et frappa dans le mur avec rage. Elle chercha Orion dans tout le manoir avec une frénésie grandissante. Au fond d'elle, elle était persuadée qu'il était déjà parti pour la Polynésie. Elle espérait encore se tromper... elle espérait qu'il ne soit pas parti seul pour retrouver Tracker. Sinon, cela voulait dire qu'il comptait désobéir au Maître, et il n'en était pas question. Après sa s½ur... voilà qu'Orion s'engageait aussi sur le périlleux chemin de la trahison. Bellatrix s'était donnée beaucoup de mal pour obtenir une place de prestige auprès du Lord, et elle avait déjà la terrible sensation d'être sur le point de tout perdre.

Une masse froide passa sur les pieds de Bellatrix, la ramenant à la réalité. Elle baissa les yeux sur Nagini, le cher animal de compagnie du Maître. Bellatrix suivit le serpent jusqu'aux appartements du Lord. Elle savait qu'il était au courant pour le départ anticipé d'Orion. Il savait toujours tout.

-__Sais-tu où se trouve Orion ? demanda doucereusement le Lord dès qu'elle entra dans la pièce.

Bellatrix ne put réprimer un frisson. Quand le Lord avait ce ton calme si particulier, cela voulait dire qu'il couvait une grande colère. Une colère destructrice, souvent mortelle.

-__Non Maître, avoua la Mangemort.

Le Lord se tourna vers elle, le visage exprimant clairement sa colère. Bellatrix n'aimait pas décevoir ainsi son Maître. Elle ressentit une vive animosité à l'égard d'Orion. Par sa faute, le Maître ne leur fera plus autant confiance. La Mangemort attendit les instructions du Seigneur des Ténèbres, espérant qu'il ne lui demande pas de tuer Orion.

-__Retrouve-le, et empêche-le de s'en prendre à Tracker, ordonna le Lord.
-__A vos ordres.

Bellatrix était sur le point de partir, pressée de retrouver Orion pour réparer au plus vite cette erreur, mais le Lord la retint :

-__Si Orion touche à ma fille... ou pire, s'il la tue... ramène-le vivant. Je m'occuperais moi-même de lui.

Une promesse de mort atroce. Elle comprit en voyant le regard assassin de son Maître que personne n'avait le droit de toucher Tracker. Sa vie lui appartenait. Alors, pour le satisfaire, elle obéirait même si pour cela elle devait se retourner contre un membre de sa famille. La volonté du Seigneur des Ténèbres primait sur tout le reste. Elle partit sans plus tarder pour l'île de Moorea, se demandant comme elle allait pouvoir retrouver Orion dans un espace aussi vaste et inconnu.
 

| Polynésie |
 

Orion avait retrouvé le bar situé en bord de plage dont avait parlé le Seigneur des Ténèbres. Il regarda l'enseigne quelques instants, réfléchissant à un moyen de récolter des informations. Il avait fait l'effort de s'habiller comme un moldu, pour se fondre dans la masse. Il ne voulait surtout pas se faire repérer. Pour sa couverture, il se faisait passer pour un policier. Il avait suffi d'un coup de baguette pour faire une plaque convaincante, et voler un pistolet. Il s'approcha donc du comptoir en bois d'une démarche assurée. Heureusement que le lieu était très touristique, il pourrait se faire comprendre en anglais.

-__Bonjour, que puis-je pour vous ? demanda le serveur après un bref coup d'½il sur la crosse du pistolet accroché à la ceinture d'Orion.
-__Police, dit Orion en montrant sa plaque. Je cherche cette femme. Vous l'auriez vue récemment ?

Le serveur regarda la photo qui montrait Prue. Orion l'avait récupérée dans un vieux journal, où elle avait fait la une.

-__Vous savez, je vois beaucoup de monde ici, répondit le serveur. Je ne me souviens pas de tous les visages.
-__Concentrez-vous, ordonna Orion avec fermeté. C'est très important, je dois la retrouver.

Le serveur regarda davantage, mais le visage ne lui rappela rien.

-__Je suis vraiment désolé.
-__Ok. Avez-vous déjà été témoin de quelque chose d'étrange... de phénomène étonnant ? Pas forcément dans votre bar. 
-__Rien qui m'ait marqué.

Orion serra les dents et prit congés. Il tenta d'interroger d'autres personnes que Prue aurait pu marquer, comme des restaurateurs, des docteurs, des commerçants... mais aucun ne se souvenait de l'avoir déjà vue. Orion commença à se demander si c'était la bonne démarche pour obtenir des résultats. Après tout, Prue était une experte pour passer inaperçue et se fondre dans la masse. Si ça se trouve, elle ne portait même plus le même visage en public.

De mauvaise humeur en voyant la complexité de la tâche, Orion entra machinalement dans une épicerie. Il n'y connaissait rien en produits moldus, et ça le répugnait franchement d'avoir à agir comme eux pour ne pas se faire remarquer. Il prit quelques articles en se fiant uniquement au visuel, et s'approcha de la caisse. Il y avait peu de monde à cette heure-ci. Les gens étaient partis diner. Après avoir payé, Orion montra à nouveau la photo de Prue.

-__Vous la connaissez ? demanda Orion.
-__Pas spécialement. Je sais juste qu'elle vient de temps en temps faire des courses ici.

Ce n'était pas fabuleux, mais c'était déjà une piste. Si Orion ne trouvait pas de meilleure idée, il pourrait toujours surveiller cette épicerie jusqu'à ce que Prue vienne. En espérant qu'elle n'ait pas un autre visage... et qu'elle vienne régulièrement dans celle-ci. Il ne comptait pas vivre avec ces moldus indéfiniment, ni laisser l'occasion à Prue de revenir en Angleterre.
 

| 19 mars 1988 – Polynésie |

~ Point de vue de Prue ~

Nous faisions une balade en famille sur la plage de Moorea. Marcher au bord de l'eau avec Enzo dans mes bras, aux côtés de Diego, était un moment apaisant dont je ne me lassais pas. Je craignais toujours d'être aperçue par de vieilles et mauvaises connaissances... surtout depuis l'incident au bar. J'essayais de ne pas y penser pour ne pas gâcher le plaisir de ce moment privilégié, mais c'était parfois plus fort que moi.

Diego passa son bras autour de ma taille et me déposa un tendre baiser sur la joue. Je l'embrassai à mon tour, bercée par sa douceur. Je me surprenais parfois par mes élans envers lui. Nous avions eu une relation très étrange après ma captivité... mais aujourd'hui, je savais ce qu'il représentait à mes yeux. Mes sentiments pour lui étaient sincères, même s'ils portaient encore la marque terrible laissée par la perte de Remus. 
Cette blessure, je la portais tous les jours. Il y avait toujours quelque chose pour me rappeler mon mari défunt. Aujourd'hui, en tournant le dos à la mer pour prendre un sentier, ce fut la pleine lune. Elle commençait à apparaître dans le ciel, encore un peu faible. A l'instant où je pensai à lui, la nostalgie et la douleur m'envahirent, comme un acide. En faisant le deuil, j'avais juste appris à vivre avec cette douleur sans qu'elle ne me pourrisse le quotidien. Je me rappelais les moments heureux, pour imposer dans mon esprit des souvenirs agréables. Parfois, j'apercevais Remus non loin de moi. Jamais je n'avais entendu sa voix, comme c'était le cas avec le fantôme de Jeff. La projection de Remus se contentait de me regarder avec tendresse, ou de me tendre la main. Quand je le contemplais trop longtemps, mes hallucinations prenaient plus d'ampleur. Je voyais mon propre reflet à ses côtés, marchant main dans la main. Je me faisais violence pour m'arracher à ce rêve éveillé, et revenir dans la réalité. Remus n'était plus là. En revanche, j'avais Diego et Enzo, ainsi qu'une incroyable chance de pouvoir profiter de ma vie. 

Un bruit de feuillage me sortit de mes pensées. Je regardai derrière moi, cherchant d'où ça pouvait venir. La végétation était redevenue immobile. Diego aussi avait entendu le bruit car il s'était arrêté. Seul Enzo restait détendu et souriant. Il tendit sa main vers mon visage, me détournant de la végétation. Il me regardait avec adoration. Contrairement à d'habitude, cela ne me réchauffa pas le c½ur. Je sentais le danger, et l'instinct maternel me poussait à protéger ce petit ange dans mes bras. J'échangeai un coup d'½il avec Diego qui ne voulait dire qu'une chose : il était temps de disparaître. Peut-être n'était-ce qu'un animal inoffensif... mais par mesure de sécurité, il valait mieux partir. Diego acquiesça, n'ayant visiblement pas envie lui non plus de poursuivre la balade. Il n'était pas du genre à être parano, mais il ne prenait pas de risque inutile non plus.
L'île étant principalement peuplée de moldus, nous devions être prudents à ne pas exercer la magie devant témoins. Diego me prit la main et m'entraîna hors du sentier. Lorsqu'on fut cachés par la végétation, on transplana ensemble pour rentrer à la maison, le seul endroit où notre protection était totale.

A notre arrivée, Diego me prit Enzo des bras, pour lui faire faire l'avion sur le sentier menant à la maison. Je restai là, à quelques mètres du portail, à scruter les alentours. Notre propriété était invisible aux yeux du reste du monde, mais l'inverse n'était pas vrai. Je m'assurai donc que personne ne traine dans le coin. Je repérai des passants un peu plus loin, qui se baladaient tranquillement. Je sortis ma baguette par réflexe. Les passants ne ralentirent pas en passant devant moi, et continuèrent leur route comme si de rien n'était. Je les surveillai néanmoins pendant qu'ils s'éloignaient. 
« Souviens-toi... nous sommes en sécurité ici... Personne ne peut nous retrouver » me rappelai-je.
Je me rendis compte à quel point mes craintes s'étaient ravivées depuis le retour des Mangemorts. Cela faisait deux jours qu'ils étaient revenus... et je sentais à chaque instant la menace peser sur nous. La paranoïa s'emparait à nouveau doucement de mon esprit, après avoir mis tant de temps à le calmer enfin. C'est comme si mes efforts des dernières années pouvaient être balayés à tout instant.

 

Les rires de notre fils me sortirent de mes sombres pensées, et je me fis violence pour me ressaisir. Nous étions en sécurité ici, il n'y avait plus de danger. Je ne devais pas laisser la peur me guider à nouveau. Je rejoignis mes deux hommes, chatouillant doucement notre fils qui rit davantage. Il n'y avait pas de meilleurs moments que ceux passés tous les trois, à profiter de ce bonheur inattendu et précieux. 

-__On se remet à l'entrainement, dit Diego en couchant notre fils au bout d'un moment.

Je suivis Diego jusque dans le garage, où nous avions l'habitude de nous entraîner. Le duel commença lentement, comme toujours, en guise d'échauffement. Cette fois pourtant était différente. Des souvenirs de batailles contre les Mangemorts me revinrent en tête. Je me voyais les combattre... les tuer. Je chassai cette image, me concentrant sur le duel avec Diego. Il avait le sourire aux lèvres en enchaînant les attaques. Il intensifia un peu le rythme, pour voir si je suivais.
« 562 »
Je ressentis ce picotement si particulier me démanger tout le corps. La haine commençait à m'envahir... à gonfler mon c½ur de rage.
« Hommes, femmes, enfants »
J'étais révoltée, dégoûtée... horrifiée. Diego dut passer en défense, dépassé par la rapidité de mes attaques. Il m'encouragea à continuer ainsi, mais je ne l'écoutais pas. Je n'étais pas vraiment là. J'étais focalisée sur l'horreur de l'attaque qui s'était déroulée.
« C'est ma faute »
J'expulsai Diego contre le mur pour mettre fin au duel. Il se rattrapa sans problème avant de le heurter, le sourire aux lèvres.

-__On dirait bien que tes vieux réflexes reviennent ! se réjouit Diego. 

Je poussai un gémissement de douleur. Cette haine... cette rage... j'avais passé ma vie à la vouer à mes ennemis. Aujourd'hui, c'est uniquement à moi que je la dédiais. Je me haïssais pour ma lâcheté.
-__Prue ? s'inquiéta Diego en se rapprochant de moi.
Je tombai à genoux sous l'effet de la douleur. Je ressentais une pression sur mon corps... et mon esprit. Cela faisait longtemps que je n'avais pas ressenti ça. Je me pris la tête entre les mains, recroquevillée sur moi-même. Mon corps vibrait d'une sensation étrange. 

-__Prue, qu'est-ce qui t'arrive ? 
-__Je les ai abandonnés, soufflai-je. C'est ma faute.
-__Ne dis pas n'importe quoi !

Je me redressai vivement en m'éloignant de Diego.

-__C'est moi qui comporte le dernier Horcruxe Diego ! Tant que je vivrai, mon père sera invincible !
-__Je refuse que tu te condamnes, répliqua Diego. Tu n'as pas à y retourner... tu n'as pas à mourir pour eux ! Tu ne dois rien à personne !
-__Il est là le problème Diego... pour rien au monde je compte y retourner.

Je me maudissais pour ma lâcheté. Je n'avais rien fait pendant sept ans... et je n'étais pas davantage prête aujourd'hui à faire quoi que ce soit, malgré l'horreur de la situation. L'Angleterre était condamnée si je ne revenais pas. Et pourtant, tout en moi refusait de reprendre la partie contre mon père. Je ne voulais pas me lancer dans une nouvelle guerre. Je refusais de reprendre les armes. J'avais tout ici. Mes ennemis ne pouvaient pas me faire du mal. Je refusais de prendre le risque de tout perdre encore une fois. Je n'avais plus que Diego et Enzo désormais... et il était hors de question que je mette leur vie en péril. J'avais suffisamment perdu par le passé. Alors pour eux... pour nous... il faudra que je supporte le poids de la culpabilité. Je n'avais plus aucune raison de me battre.
 

| 21 mars 1988 – Polynésie |

~ Point de vue général ~


Orion avait fini par localiser sa proie, dans l'épicerie où elle avait été aperçue par la commerçante. Prudence était toujours en vie, et visiblement remise de sa captivité. Elle n'avait plus l'aspect cadavérique qui lui donnait l'air d'un Inferi à l'époque. Non, elle avait retrouvé des forces et s'était relevée de cette épreuve. Elle était toujours bien reconnaissable, n'ayant guère changé. Elle avait seulement la peau plus mate. Orion en conclut qu'elle avait vécu sur cette île depuis son exil. Elle n'était pas seulement de passage, ce qui était une bonne nouvelle pour lui. En sept ans, elle avait sûrement pris des habitudes dans son nouveau quotidien. Et puis, elle ne devait pas se douter qu'elle serait retrouvée si loin de son ancien territoire. Les conditions étaient idéales pour l'attaquer par surprise. Orion savait que sa seule chance était de la prendre en traître. Il ne pouvait pas envisager de l'affronter, il serait tué avant même d'avoir réussi à la toucher. Alors il devait attendre l'opportunité où Prue serait à découvert... et la frapper sans qu'elle vienne le coup venir.

Orion prit son mal en patience, luttant contre des pulsions meurtrières de plus en plus vives. Sa cible, qu'il haïssait tant, se tenait à une dizaine de mètres seulement de lui. Ce serait si simple de sortir sa baguette et de lui lancer un sortilège de Mort à distance, sans prendre le moindre risque qu'un duel s'engage. Inconsciemment, sa main droite se posa sur l'étui de sa baguette. S'il avait une occasion de l'atteindre à coup sûr, il la saisirait. Et c'était en train de se produire : Prue s'était écartée des autres clients, intéressée par du vin. Orion profita de ce moment où elle regardait attentivement les bouteilles pour se déplacer, afin d'avoir un meilleur angle d'attaque. L'impatience lui rongeait les nerfs. Il sortit sa baguette discrètement, prêt à passer à l'action. La fin de Tracker était proche. 

Orion profita d'avoir une autre apparence pour se rapprocher. Il ne devait pas manquer sa cible, sinon ce serait définitivement foutu. Et puis un homme prit Prue par la taille, et l'embrassa dans le cou, stoppant Orion net. Sa proie n'était pas seule. Orion regarda le visage de l'inconnu avec surprise. Cet homme venait de lui faire rater une occasion en or... et en même temps, il constituait sans nul doute une faille pour elle. Cet homme devait être très important à ses yeux pour qu'elle ait choisi de s'exiler avec lui. 
 
Ne pouvant plus agir désormais, Orion se contenta de rester en filature. L'homme aida Prudence à choisir une bouteille, et ils allèrent payer. Orion scruta le moindre de leur déplacement, espérant avoir une nouvelle occasion d'agir. Le couple sortit de l'épicerie. Ils empruntèrent un sentier bordé de fleurs exotiques. La végétation très fournie offrait de multiples cachettes à Orion pendant sa filature. Le couple avançait tranquillement, profitant de la balade sous un soleil radieux. L'homme poussa Prudence sur le côté en rigolant, la faisant sortir du sentier. Elle disparut dans la végétation, où l'homme la rejoignit immédiatement. Quelques secondes plus tard, Orion entendit un crac sonore significatif du transplanage. Il se maudit d'avoir été berné par cette mise en scène. Après tous ces jours de recherches, il venait à nouveau de perdre sa cible de vue.


| 23 mars 1988 – 10h |


Bellatrix ne savait plus quoi faire pour retrouver Orion, ou Tracker. Au début, elle avait eu la même idée que son oncle. Elle avait interrogé plusieurs personnes, sans succès. La seule chose qu'elle en avait tiré, c'est qu'elle n'était pas la première à poser cette question. Un policier était également à la recherche de Prudence. Orion, de toute évidence. Et tout comme lui, elle avait localisé plusieurs épiceries où Prue avait été aperçue. Elle avait aussi cherché des traces de magie, se disant que la demeure de sa cible devait être très protégée. Mais là encore, l'île était trop vaste pour s'amuser à faire chaque maison. Frustrée, elle s'éloigna de la zone commerciale, s'aventurant sur les sentiers moins battus. Elle avait besoin de se calmer pour réfléchir à une nouvelle solution.

De son côté, Orion avait bien tenté de retrouver ses proies... sans succès. Alors, il revenait sans cesse à l'épicerie, espérant que ses cibles retournent y faire leurs courses. Il s'impatientait à chaque jour passé sans les voir. Y avait-il d'autres épiceries où sa proie aimait se rendre ? Orion en avait dénombré plus d'une dizaine sur toute l'île, et Tracker pouvait être à une différente tous les jours. Alors qu'il allait repartir après des heures d'attentes, Orion vit le compagnon de Prudence entrer dans la boutique. Cet homme était la faille. S'il le capturait, Orion avait une chance de débusquer Tracker. Il n'avait pas d'autre option de toute façon. Il ne pouvait pas se permettre d'attendre à chaque fois plusieurs de jours pour avoir une nouvelle occasion de passer à l'acte. Il devait agir, maintenant.

Quand l'homme eut terminé ses courses, Orion le prit en filature, mais cette fois en étant protégé par le sortilège de Désillusion. Il put ainsi se mettre juste derrière sa cible, prenant soin de ne pas faire de bruit qui pourrait éveiller les soupçons de l'homme. Orion retenait presque sa respiration tant il était proche. Ses mains étaient au-dessus des épaules de sa cible, prêtes à s'abattre pour transplaner avec. L'homme emprunta un sentier qui s'éloignait des autres habitants. Orion sentait que le moment crucial était imminent. Quand il aura transplané avec le sorcier, il se retrouvera certainement sur le territoire de Tracker... et il devra alors négocier la vie de son compagnon contre la sienne. C'était sa seule chance. S'il ne parvenait pas à prendre l'homme en otage, Orion n'avait aucune chance face au surnombre. 

Sa proie s'écarta du chemin, comme la dernière fois. Orion posa ses mains sur les épaules de sa cible au moment du transplanage, se faisant emporter avec lui. Le paysage tourna à une vitesse folle tout autour. Il sentit un coup dans son ventre qui lui coupa le souffle. L'environnement se stabilisa, et il fut brusquement projeté au sol. Son adversaire avait déjà sorti sa baguette et le visait. Orion roula sur le côté pour éviter un sortilège de Mort et sortit également la sienne, engageant le duel. Il n'aurait jamais imaginé que le nouveau compagnon de Tracker serait si fort. Orion ripostait du mieux qu'il pouvait, mais il se sentait dépassé. Rares étaient les sorciers qui arrivaient à le battre, et pourtant, son adversaire était sur le point de le tailler en pièces.

Orion sentit son ventre se déchirer. Il tomba à genoux sous la douleur, portant une main ensanglantée sur sa blessure. Il parvint à former un bouclier pour empêcher son adversaire de l'achever. Mais il se sentait faiblir au fur et à mesure que le sang s'écoulait. Ses quelques transformations physiques lui servant de couverture venaient de s'estomper. Diego, furieux en reconnaissant son ennemi, approcha lentement, promettant silencieusement une mort certaine. Il ignorait comment cet enfoiré d'Orion avait réussi à le retrouver, mais il ne serait pas déçu du voyage. Dans un dernier effort, Orion lança un sortilège. Diego n'eut même pas à l'esquiver tant il était passé loin de lui. Le tueur brisa le bouclier d'Orion d'une nouvelle attaque. Le Mangemort le regarda sans ciller. La seule chose qui lui traversait l'esprit, c'est que Prue aurait dû intervenir depuis longtemps si elle était dans la maison. Et comme ce n'était pas le cas... il avait encore une chance de réussir à accomplir sa mission. Diego colla presque sa baguette sur le front d'Orion, envahi par le désir de meurtre. 
 
-__C'est vraiment gentil d'être venu jusqu'ici Orion... moi qui rêve depuis tant d'années de te faire la peau. 
 
Sur le coup, Orion ne comprit pas. Cet homme semblait le connaitre, mais il avait beau cherché, il ne voyait pas comment. 
 
-__On s'est déjà rencontrés ? demanda Orion pour gagner du temps. 
 
Pour toute réponse, Diego fit apparaître son masque tigré sur le visage. Orion resta interdit en reconnaissant Asesino... le partenaire de toujours de Tracker. 

-__Ton cadavre sera un magnifique cadeau pour Prudence, souffla Diego. Avada-

L'assassin s'interrompit brusquement, projeté au sol avec violence, dévoilant Bellatrix. Orion regarda le corps de son adversaire tombé au sol, inerte. Il n'arrivait pas à se détacher de lui. Bellatrix se rua sur son oncle en voyant le sang qu'il perdait. Il lui manquait un bout de chair assez conséquent, un peu comme après avoir été désartibulé. Elle lança plusieurs sortilèges pour stopper l'hémorragie, et désinfecter la plaie. Une fois assurée qu'Orion était stabilisé, elle le gifla avec force. Mais il n'eut aucune réaction, les yeux toujours fixés sur le corps inerte.

-__Comment as-tu osé partir tout seul ?! s'emporta Bellatrix. Ça fait des jours que je te cherche ! Tu pensais sérieusement pouvoir ramener Tracker tout seul ?
-__Nous n'avons plus aucune chance de le faire maintenant, souffla Orion.

Bellatrix était interloquée par l'état de choc d'Orion. Elle se tourna vers le corps qu'il fixait avec tant d'intensité. La Mangemort se reporta plus attentivement sur sa victime. Elle sursauta violemment en reconnaissant le masque tigré.

-__Asesino... ! s'étouffa Bellatrix.

La surprise agrandit les yeux de la Mangemort. Venait-elle vraiment de tuer le partenaire de toujours de Tracker ?!

-__Quand je t'ai discrètement ouvert le portail en lançant ce sortilège tout à l'heure... j'espérais que tu te contenterais de neutraliser mon adversaire, reprocha Orion.
-__Tu étais sur le point de te faire tuer ! Je ne pouvais pas savoir que -

Bellatrix s'interrompit, gagnée par la panique. Tracker allait faire un massacre pour ça. Elle était très proche d'Asesino, sa mort ne restera pas impunie. Il fallait s'attendre à de lourdes représailles. Surtout si les Malefoy n'arrivaient pas à mettre la main sur ce foutu atout, seule véritable faille qui pouvait piéger la tueuse. Sans ça, ils risquaient de subir sa fureur. Bellatrix se frappa plusieurs fois la tête avec démence. Les deux Mangemorts avaient envenimé la situation. Ils avaient donné un nouveau mobile à Tracker de les prendre en chasse. Bellatrix poussa un juron de rage, regrettant d'avoir agi sans réfléchir. Elle avait agi sur un coup de sang en voyant son oncle sur le point d'être abattu, persuadée qu'il ne s'agissait pas de Tracker de toute façon. Sa facilité à tuer venait de lui jouer un très mauvais tour.

-__Qu'est-ce qu'on fait ? demanda Bellatrix.

Elle était tellement sous le choc de son erreur qu'elle se surprenait à s'en remettre à une autre personne pour se sortir du pétrin. Orion quant à lui commença à trouver la situation avantageuse. Il avait un argument très convainquant désormais pour convaincre Bellatrix de l'aider à faire ce pourquoi il est venu.

-__Nous n'avons plus le choix... souffla Orion. Nous devons tuer Tracker.

Bellatrix leva la main pour gifler Orion, mais cette fois il lui retint fermement le bras, le regard noir.

-__C'est la seule solution, dit Orion. Tu le sais.

Bellatrix eut beau chercher un argument, elle n'en trouva aucun. Surtout si sa s½ur ne parvenait pas à réparer l'erreur de son mari. A cet instant, les Mangemorts n'avaient plus de moyen de pression sur Tracker. Une situation très dangereuse pour la suite des projets du Seigneur des Ténèbres.

-__Si nous n'éliminons pas Tracker, c'est elle qui le fera, renchérit Orion. Elle a toujours représenté une menace pour nous... et maintenant ce sera pire. C'est la deuxième fois qu'on s'en prend à ses proches. Cette fois, elle ne se contentera pas de s'exiler ailleurs. Elle va revenir faire un massacre. Il faut frapper avant elle.

La Mangemort regarda Orion dans les yeux, réfléchissant à toute vitesse. Il n'avait pas tort. Pire, il avait entièrement raison. Il fallait éliminer Tracker avant qu'elle déchaine sa fureur sur l'Armée du Mal. Il avait été tellement long et pénible de reconstituer une armée... il n'était pas question de tout perdre à nouveau.

-__Tu auras besoin de moi si tu veux avoir une chance de la vaincre, souffla Bellatrix.
-__Tu es consciente qu'on va mourir quoi qu'il arrive... ?
-__On a toujours dit qu'on était prêt à mourir pour le Seigneur des Ténèbres...

C'était le moment de le prouver. Ils allaient délibérément désobéir, pour le bien de leur Maître. Quelle que soit l'issue du combat contre Tracker, ils signaient leur arrêt de mort. S'ils perdaient face à elle, elle les tuerait... s'ils gagnaient, c'est le Seigneur des Ténèbres qui leur ôterait la vie pour haute trahison. Il n'y avait aucune échappatoire. Pourtant, Bellatrix sourit de la situation. Un combat contre la Mort personnifiée, pour sauver son Maître... elle ne pouvait pas imaginer de mort plus honorable. Peut-être qu'avec le temps, le Seigneur des Ténèbres reconnaitra la juste valeur de leur sacrifice.

-__Bien, se contenta de dire Orion.
-__Qu'est-ce qu'on fait ?
-__Etant donné que nous sommes toujours en vie après ce que nous avons fait, alors que nous sommes à découvert, on peut aisément supposer que Prue n'est pas dans la maison. Elle est sûrement de sortie. Nous allons en profiter pour lui tendre une embuscade.

Orion lança un sort au cadavre de Diego pour le faire léviter. Il ouvrit la porte d'entrée et le disposa bien en évidence, de sorte à ce que Prue ne voit que lui en arrivant.

-__Tu vas te placer de l'autre côté du mur du salon, dit Orion. Moi, j'attendrai derrière la porte. Entre le choc qu'elle va subir, et notre position d'attaque, elle n'aura aucune chance.

Bellatrix approuva. L'idée était plutôt bonne. Après toutes ces années de tranquillité, Prue ne s'attendait pas à retrouver son compagnon de toujours, mort. Le choc sera si grand qu'elle sera faible pendant de précieuses secondes. Ils pourraient alors en profiter pour la tuer. Le piège était parfait.  
 

~ Point de vue de Prue ~


Je sortis de l'hôpital, un peu agacée. Je m'étais absentée plus longtemps que prévu à cause du retard du médecin. J'avais attendu près d'une heure, pour quinze minutes seulement de consultation. C'était mon dernier rendez-vous en rapport avec ma récente grossesse. Tout allait bien. Je n'étais pas prête de remettre les pieds chez un médecin, perspective assez réjouissante.

Impatiente de retrouver mon fils, je pressai le pas pour m'éloigner des gens, et trouver une cachette. Une fois planquée dans la végétation, à l'abri des regards, je transplanai. Je me matérialisai dans le jardin, qui baignait dans une lueur éclatante. C'était une magnifique journée pour aller se balader sur la plage. Quelque chose pourtant me fit perdre le sourire. Je m'arrêtai nette, à quelques mètres de la maison. L'aura puissante de la sécurité n'était pas aussi forte que d'habitude. C'est comme si elle avait été violée.
 
Je sortis ma baguette, le c½ur palpitant à l'idée qu'il y ait eu un problème. Tout était silencieux. Les oiseaux qui d'habitude égayaient notre jardin ne chantaient plus. Le souffle court, je me ruai sur la porte d'entrée. J'abaissai la poignée... elle n'était pas verrouillée. La panique m'envahit de plus belle. Ça aurait pu être un simple oubli... c'était déjà arrivé de laisser la porte ouverte par inadvertance. Mais aujourd'hui, c'était différent. Je pressentais un malheur. Tout l'environnement autour de moi me soufflait qu'il s'était passé quelque chose ici. Mon instinct me soufflait de fuir. Mais il n'en était pas question. Alors j'ouvris la porte d'un coup, baguette brandie. Mes yeux ne purent voir autre chose que le corps de Diego allongé sur le dos devant moi, les bras en croix.

-__Non ! hurlai-je.

Les larmes me montèrent instantanément, me brouillant la vue. Je tombai à genoux à côté de Diego. Je pris son pouls, espérant sortir de ce cauchemar, bien que sa position soit significative du sortilège de Mort. Le voile dans ses yeux ne trompait pas, mais je refusais de l'admettre. Ça n'avait pas pu arriver. Il ne pouvait pas être mort !

-__Pas toi... je t'en supplie, pas toi...

Mon c½ur se déchira en ne sentant rien sous mes doigts. Il était mort. Diego était mort. A la fois brisée, et affolée, je titubai jusqu'au salon. Le berceau n'était pas là. Ma gorge se noua à l'idée de découvrir le corps sans vie de mon fils. Il y avait un mot sur la table du salon : « Je suis à l'épicerie, je reviens très vite ». C'était signé Diego. Je n'eus aucun mal à deviner ce qu'il s'était passé. Diego avait dû se rendre compte qu'il manquait quelque chose... alors il était retourné à l'épicerie. Comme ça ne devait pas prendre plus de cinq minutes, il avait laissé notre fils ici. 

Mes pas me guidèrent machinalement dans notre chambre. Le berceau était à sa place. La pièce était silencieuse. Je restai immobile, regardant avec effroi le berceau. J'avais envie de me ruer dessus, pour savoir comment allait notre fils. Mais j'avais peur de le découvrir inerte lui aussi. J'avançai comme dans un état second, le c½ur battant de plus en plus fort à chacun de mes pas. Lorsque je me penchai au-dessus du berceau, un gémissement m'échappa. Il était vide. A la place, il y avait un bout de parchemin, écrit d'une main étrangère.
« Reviens en Angleterre, parmi ceux que tu n'aurais jamais dû quitter... et ton fils aura la vie sauve. »
 
Des larmes brûlantes coulèrent sur mes joues. Je dus relire le parchemin plusieurs fois pour m'imprégner de cette effroyable réalité. Mon fils était aux mains des Mangemorts. A la merci de mon père. Et il voulait que je revienne... pour me forcer à reprendre ma place au sein de l'armée. Mon fils sera la monnaie d'échange. Aucune négociation possible. Si je retournais en Angleterre... je savais que je serais prise au piège. Mon fils n'aura pas la vie sauve. Je n'avais aucune chance de gagner. Mon père avait réussi à avoir sa vengeance... en me privant de tous ceux qui m'étaient chers. Je ne savais pas comment mon pire cauchemar avait pu se réaliser... comment mon père avait réussi à nous localiser... mais c'était arrivé. Le passé nous avait rattrapés... comme je l'avais toujours craint.
 
Je revins auprès de Diego et tombai à genoux, vidée. Je pris le haut de son corps dans mes bras, et craquai complètement, brisée par cette nouvelle et terrible perte. Je poussai un hurlement, à la fois de rage et de chagrin. Je venais de perdre encore une fois ma famille. J'étais maudite. Tous les hommes que j'aimais connaissaient un sort tragique. J'en avais assez de tout ça. Assez de survivre à la mort des êtres qui étaient plus chers que ma propre vie. Cette fois, c'était la dernière. Sans Diego... je n'avais plus aucune raison de vivre. Même pas pour sauver mon fils. Je savais que je n'y parviendrais pas. Je refusais d'assister à sa mort. 
 
Mes yeux se posèrent sur le poignard à la ceinture de Diego. Je le pris machinalement, observant la lame avec un soudain intérêt. Mon seul désir était de mourir. Un désir si intense qu'il en devint incontrôlable. Je reposai lentement Diego au sol et l'embrassai une dernière fois.
 
-__Je ne peux pas te laisser... soufflai-je. 
 
Il fallait que tout s'arrête. Alors je pris l'arme à deux mains... la lame pointée en direction de ma poitrine. Je n'avais qu'un mouvement à faire pour en finir. Peut-être que ça ne suffira pas à me tuer... mais contrairement à mon père, je ne ferai aucun effort pour revenir. Quitte à rester piégée pour l'éternité dans le néant. Je ne voulais plus de cette vie maudite. Mon esprit se vida, et je retrouvai un calme étrange. La perspective d'en finir m'apaisait déjà. Mon c½ur résonna aux tempes, cognant plus fort que jamais. La lame était posée sur ma peau, tranchante.
 
Je fermai les yeux, revoyant avec douleur mes derniers instants avec les Maraudeurs, avant que je les perde... Walburga qui m'annonçait la perte de ma fille... les Détraqueurs, terribles et monstrueux. Et puis Diego... avec lequel j'avais eu l'espoir d'avoir une seconde chance. Inattendue... inespérée... jusqu'à ce qu'elle se brise au moment où j'acceptais enfin de me relever, et de tourner la page. Diego était mort... et mon fils en péril. Je n'avais pas réussi à empêcher ça. Mon père m'avait asséné le coup de grâce en s'en prenant une nouvelle fois à ceux que j'aimais. J'avais tout perdu. 
 
-__Pas encore, Prue. 
 
Je rouvris les yeux sur le fantôme adulte de Jeff. C'est comme s'il avait continué à vieillir dans mon coeur. Il apparut très clairement, comme si la perspective de me tuer suffisait à me rapprocher de lui. 
 
-__Ton fils a besoin de toi... tu ne peux pas l'abandonner à son sort. 
-__Je ne peux pas le sauver. Tu le sais. Mon père le tuera à l'instant où il aura obtenu ce qu'il voulait. C'est un piège, et je refuse de tomber dedans. Ne me demande pas d'aller assister à ce supplice. Quoi que je fasse, mon fils ne survivra pas. 
-__Mais toi, si. Tu le sais. Tu n'es pas mortelle... ton suicide sera vain, tu guériras. Comme tu l'as déjà fait plusieurs fois.
 
Je craquai, relâchant l'arme avec désespoir. Je ne pouvais pas échapper au drame de ma vie. J'étais obligée de l'affronter... encore une fois. Pourtant, je donnerais cher pour rester là, auprès de Diego. Je voulais tellement en finir, et retrouver ceux que j'avais perdu. J'en avais marre de toujours être celle qui reste.
 
-__Prue... s'il te plait... 
-__Je n'en peux plus... j'ai déposé les armes il y a longtemps... je ne veux plus me battre. 
-__Pourtant, tu n'as pas le choix. Tu as déjà perdu un enfant à cause de Voldemort... vas-tu le laisser t'enlever ton fils aussi ? 
 
Je secouai négativement la tête, honteuse d'être aussi lâche alors que mon enfant de huit mois était en danger de mort. Jeff avait raison, je devais me ressaisir. Mais comment ? A côté du cadavre de Diego, j'avais l'impression d'être morte moi aussi. Je n'avais plus de force, plus de volonté... plus aucun espoir. Je posai ma tête contre le torse de Diego, incapable de m'arrêter de pleurer. C'était trop dur. Trop brutal. Hier encore, tout allait bien pour nous. Je nous croyais en sécurité. Mais mon père avait réussi à nous localiser... et à nous briser.
 
-__Pardonne-moi pour ce qui va suivre, soufflai-je. 
 
Je lui fermai les yeux à jamais et l'embrassai encore. Une dernière fois. J'étais dégoûtée de devoir continuer... de devoir me relever, alors que j'aurais mille fois préféré mourir avec lui. Mais je n'avais pas le choix. Je devais retourner en Angleterre.
Chapitre 8 : Le coup de grâce
Bonne année ! Meilleurs voeux pour 2018, santé, réussite, tout ça tout ça !
Franchement, je regrette que le premier chapitre de l'année soit aussi dramatique, mais c'était inévitable. Vous avez tous pressenti un événement plus ou moins grave qui forcerait Prue à revenir en Angleterre. 
Votre avis est très attendu, car vous vous doutez que ce chapitre a été pour moi un calvaire à écrire... en particulier la fin.
Sur ce, je vous souhaite un bon week-end, et à bientôt pour le come back de Prue dans la partie. 

Tags : L'histoire d'un assassin - Partie 2 : La (re)naissance de l'Assassin - tome 3

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.92.197.82) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Harry-Potter-generationx

    17/02/2018 at 5:57 PM

    J'ai assez hésité avec cette idée de suicide. Mais en même temps, je voulais montrer à quel point elle tenait à Diego, et donner du sens au nom du chapitre "Le coup de grâce". Prue a toujours été très attachée à lui. Ils se sont rencontrés au camp, et ont survécu ensemble. Ils ont combattu côte à côte et sont devenus des tueurs. Toujours ensemble. De la même manière que Diego était prêt à mourir pour la sauver dans le tome 2 parce qu'il n'envisageait pas sa vie sans elle, elle a eu envie d'en finir en le perdant. Surtout après avoir perdu Remus.

    Concernant son fils... Prue ne pense pas être à la hauteur pour le sauver, et c'est pour ça que pendant un instant, elle a préféré l'abandonner à son sort plutôt que d'aller assister à sa mort. Dans ce moment de faiblesse, elle n'avait aucun espoir de le sauver.

    qu'elle retrouve le camp. Chose qui n'était pas prévue ! Donc les chapitres qui ont suivi sur le camp et les évadés ont aussi été ajoutés comme ça, au dernier moment. Normalement, ça aurait dû se produire vers la fin de l'histoire. Sauf que... beh j'avais déjà prévu une autre fin donc ça m'a arrangé de faire cette modification. L'ennui... c'est que je n'avais jamais prévu de rôle particulier pour Roy. Je voulais qu'il ait survécu mais c'est tout. Contrairement à Diego et Prue, qui ont fait le choix de continuer le combat, d'une manière ou d'une autre, Roy voulait juste profiter de la vie. C'est peut-être leur frère de coeur, mais Jack lui-même n'a pas été prévenu... donc pas de raison que Roy le soit. Même s'il était leur frère de coeur à une époque, ils n'ont pas partagé les combats qui ont suivi le camp. Diego et Prue ont continué ensemble.
    Je n'avais pas prévu de faire revenir Roy, mais c'est une bonne idée, je vais voir si je peux l'insérer ;)

    Alors oui, Voldemort va être très content d'avoir son petit fils sous la main.
    Par contre, à court terme, son utilité est de mettre la pression sur Prue. Lui, il peut effectivement être endoctriné, mais plus tard (il n'a que huit mois pour l'instant, et Voldemort a besoin d'un tueur opérationnel de suite).

    C'était très constructif au contraire, car ça m'aide d'avoir les impressions et hypothèses des lecteurs !!! Merci beaucoup, pour ton temps et tes compliments :)
    La suite arrive ce week-end normalement.
    A bientôt !
    _________________________________________

    Tu es sadique avec Prue et d'un côté c'est ce qui fait tout le charme de ta fiction car ... ce n'est pas tout rose et l'héroïne en voit de toutes les couleurs :)
    Je comprends bien la détresse de Prue mais c'est juste que je m'attendais à ce qu'elle soit submergée par la haine et tu as fait tout le contraire. D'un côté c'est super parce que du cou, ton histoire n'est pas répétitive :D
    D'accord je comprends mieux pour le cas de Roy. Après, ça reste ta fiction alors même si j'ai émis cette idée c'est ton histoire, si tu avais déjà penser a quelque chose pour sortir Prue de la mouise, tu n'es pas obligé de l'ajouter ^^

    Bon ok, peut être pas tout de suite, mais pour reprendre sa suite et tout mais je ne pense pas que ça se fera. Prue va tout faire pour le protéger.

    Pour le cou de l'horcruxe dans le corps de Prue, ton explication tient la route. Donc j'ai hâte de voir ce que tu nous réserve pour la suite :D

    Je t'en prie, c'est un peu notre rôle, à nous lecteur ! :p
    Bon, je passe au commentaires des nouveaux chapitres :D

  • Harry-Potter-generationx

    17/02/2018 at 5:46 PM

    Bon, je vais répondre ici à tes propres réponses x)

    Je ne compte plus le nombre de fois que j'ai réécrit ce chapitre. Combat, pas combat, Prue présente ou pas... sort de Diego/Enzo/Orion/Bellatrix... il y avait vraiment bcp de possibilités. Malheureusement, pour que la trame se poursuive comme je le souhaitais, au final, c'est cette version que j'ai retenu.
    La mort de Diego a été vraiment l'une des pires décisions de l'histoire... et aussi la plus inévitable. Je voulais rendre sa mort très inattendue. Et pour ça, la seule idée qui m'est venue, c'est qu'il soit pris en traître. Tout simplement, parce que s'il avait vu Bellatrix arriver... beh il l'aurait massacrée. En fait, il aurait pu gagner face à Orion et Bellatrix en même temps, malgré le surnombre et leur puissance. Diego était un tueur / duelliste redoutable... donc pour le vaincre, il fallait vraiment y aller avec des renforts, ou par surprise. Ca a été vraiment dur de le tuer d'une manière aussi brutale, parce que j'étais attachée à ce personnage. Mais ça montre aussi la violence des Mangemorts, et renforce un peu plus le drame de Prue. Elle n'a pas vu arriver ses ennemis, et a perdu son partenaire de toujours.
    ______________________________________

    Je me doute que ce chapitre à vraiment été dur à écrire. Vraiment, la mort d'un personnage présent depuis le début et un de tes préférés en plus ... Dur dur ^^
    D'accord je comprends mieux, après si je me souviens bien, tu as expliquer le pourquoi du comment de l'attaque de Bellatrix dans le prochain chapitre donc, ca devient compréhensible :)
    J'espère quand même que tu lui réserve encore quelques petites joies même si après le dernier chapitre, ça va être très difficile ^^'

  • assassin-maraudeurs

    17/01/2018

    Visiteur wrote: "Whouah d’habitude je lis assidûment tes chapitres sans commenter mais là c’est inévitable!
    Ce chapitre est vraiment le plus dur de ta fiction avec celui du combat final du tome 2...
    Pour la suite, j’espère qu’elle retrouvera Jack et Julie Noven, ce nouveau couple, qu’ elle reprendra l’entraînement avec jack, et pourquoi pas retrouver au moins un des Maraudeurs...
    Je tiens aussi à te complimenter sur ton imagination et ton talent pour l’écriture, ta fiction elle est juste incroyable!
    Continue comme ça!
    "

    Bonsoir !
    Merci d'avoir pris le temps de commenter sur ce chapitre, car tu te doutes qu'il a été très difficile, notamment avec la mort brutale d'Enzo... c'est effectivement le plus dur avec celui de la glorieuse bataille.
    Prue va effectivement retrouver Jack et les Noven ;)
    Merci pour tes compliments :) N'hésite pas à partager tes impressions sur les prochains chapitres, c'est toujours intéressant, et ça m'aide à apporter des améliorations.
    La suite arrive d'ici quelques jours. Si tu souhaites être prévenue, tu peux me laisser un moyen de contact (que je supprimerai des commentaires pour qu'il ne soit pas visible par les autres).
    A bientôt !

  • assassin-maraudeurs

    17/01/2018

    Elisa wrote: "Salut ! Ça fait un petit moment que je n'ai pas pris le temps de laisser un petit mot. Les derniers chapitres étaient très intéressants et super bien écrits😊
    Je dois dire que je suis très étonnée que tu ais fait mourir Diego, et si brusquement en plus ! J'avais l'impression que tu aimais bien ce personnage.
    Mais je me dis que si Remus est toujours en vie ça sera plus facile pour Prue. Dans le chapitre 8 tu dis que Voldemort tuerai le fils de Prue dès qu'elle l'aurait rejoint. Mais je ne pense pas qu'il tuerait le fils de Prue, pas pour une question sentimentale mais parce que ce n'est pas juste le fils de Prue et Diego, c'est aussi le fils de Tracker et Asesino. Je ne sais pas ce que tu réserves à cet enfant, mais j'espère qu'il vivra et sans être maltraité😧 Même si je n'étais pas pour un enfant entre Diego et Prue, il est très important aux yeux de Prue.
    Je te souhaite une très bonne année et plein de bonheur 😋💖
    Merci pour cette magnifique histoire très intéressante et attachante, Assassin Maraudeurs est sans doute la meilleure fiction que j'ai lue 😁
    "

    Hello !
    J'espère que tu recevras ma réponse, je ne sais pas trop comment ça se passe pour les utilisateurs non connectés à skyrock.

    Merci beaucoup pour ton avis !
    J'avoue avoir eu beaucoup de mal à tuer Diego. C'était un personnage que j'appréciais, et ça n'a pas été facile de prendre cette décision. C'était malheureusement inévitable pour continuer la trame de l'histoire.
    Le sort de l'enfant sera connu très prochainement !

    Très bonne année à toi également, mes meilleurs voeux de bonheur et de réussite ! Et encore merci pour tes compliments, ça me touche.

  • Visiteur

    14/01/2018

    Whouah d’habitude je lis assidûment tes chapitres sans commenter mais là c’est inévitable!
    Ce chapitre est vraiment le plus dur de ta fiction avec celui du combat final du tome 2...
    Pour la suite, j’espère qu’elle retrouvera Jack et Julie Noven, ce nouveau couple, qu’ elle reprendra l’entraînement avec jack, et pourquoi pas retrouver au moins un des Maraudeurs...
    Je tiens aussi à te complimenter sur ton imagination et ton talent pour l’écriture, ta fiction elle est juste incroyable!
    Continue comme ça!

  • evanalinch-lunalovegood

    14/01/2018

    après remus c'est diego. ça sera qui la prochaine fois ???

  • Harry-Potter-generationx

    13/01/2018

    Ah si ! Il y avais encore un truc que je voulais dire ! Concernant l'horcruxe qui est dans le corps de Prue. Pour moi, il avait été détruit lors de la bataille à la fin du tome 2 car comme la si bien dit Walburga, elle aurait du mourir se soir la ! Or elle a survécue et pour moi c'était parce que l'horcruxe avait été détruit sans l'a tuée, comme avec Harry.
    Après vu que Voldemort ne s'est pas effondré comme ça a été le cas dans les bouquins, peut être qu'il est toujours la mais je ne penses pas. Je penses plutôt que Voldemort ne s'en ai pas rendu compte car il en avais au moins 3 qui restais ...

  • Harry-Potter-generationx

    13/01/2018

    Bien Bonjour !!! Je prends enfin un peu de temps pour laisser un commentaire ...

    Bon, par quoi commencer ? J'ai tellement de choses à dire, ça sera sans doute, le commentaire le plus long que je ne t'aurais jamais écrit x)

    Déjà, avec le titre du chapitre et l'image, je n'ai pas arrêter de prier, durant TOUTE la lecture : Pas Enzo pitié ! Ne tue pas Enzo ! Ne tue pas Enzo !!!!!
    Par contre j'ai commencé à réfléchir et je me suis dit qu'il était fort possible que tu ferais tuer Diego et enlever Enzo, de manière bien plus dramatique je l'avoue, après un combat acharné et sous les yeux impuissants de Prue par exemple ... Donc je n'ai pas vraiment été surprise quand c'est arrivé !

    PAR CONTRE !!!! Je ne sais pas si je dois pleurer ou rire de la mort de Diego ... Pas que je sois contente, loin de là mais ... Ca c'est passé tellement vite que, au début, j'ai cru que Bellatrix l'avais simplement éloigné, stupéfixé ou je ne sais quoi et là, la réplique mortelle d'Orion : "Pourquoi l'as tu tuée ?!" .... WAIT WHAT ? NAAAAAAAAN ! Impossible !
    Franchement, sur le cou j'ai ris parce que voila, un sorcier aussi doué que lui et très bon duelliste, se faire avoir comme ça ... Bon après j'ai eu envie de pleurer ... Tu n'as eu aucun respct pour lui là xD
    Alors si c'était exactement la réaction que tu voulais susciter chez tes lecteurs alors BRAVO parce que c'est réussit !! ;)

    Après je me suis posé la question du comment Bellatrix à pu les suivre, parce qu'Orion s'est accroché à Diego et ils ont transplaner alors comment CETTE CONNASSE pouvait être la ? Et comment Orion l'a vu et comment Diego ne l'a pas vu !!?!

    Je me suis aussi demandé où étais Prue à ce moment la, certainement pas dans la maison sinon elle aurais capter que quelque chose se passait ... Puis quand elle est arrivée, qu'elle a vue Diego, qu'il n'y a pas eu d'attaque ... J'avais toujours se fol espoir en moi que le petit allait bien mais voila ... Il a disparu ! Tu es vraiment sadique avec Prue c'est dingue !! :o

    La détresse de Prue m'a vraiment émue mais franchement, qu'elle soit prête a se suicider et à abandonner son fils à Voldemort. je ne m'attendais pas à ça de sa part !!!

    Concernant cet "objet" confié aux Malfoy et dont ils se sont débarrassé, parce que "trop dangereux pour Drago", au début je n'avais aucune idée puis je me suis dit que c'était peut être Remus, le fait que ça soit un loup garou, fait qu'il peut être dangereux pour Drago mais après ... Je ne sais pas, je ne suis pas sûr non plus parce que, à leur place, pour m'en débarrasser je l'aurais tuer point final. Alors le retrouver pour faire pression sur Prue ... :/

    Après, pour revenir sur la mort de Diego, j'étais venue à la conclusion que SI (et j'insiste bien sur le si !) il devait y avoir des retrouvailles avec Remus, Diego devait disparaitre du paysage et sans doute mourir et je m'attendais à ce que cela arrive durant ce combat contre Orion et Bellatrix. Mais pas comme ca ! Après un combat acharné, un duel ultra classe mais non ...! xD

    De plus, je venais de finir de relire entièrement le tome 2 et il y a une question que je me suis posée et que je me m'étonne de ne pas l'avoir posé avant ... ROY IL DEVIENT QUOI LA ? Parce que bon, il devait savoir que Prue avait disparue, que Diego la cherchait et ils sont partis sans lui dire quoique ce soit ? Mais What ? C'est leur frère de coeur quand même, ils seraient jamais partis sans lui donner de nouvelles !!
    Et après avoir lu ton chapitre, je me suis dit que le plus logique pour Prue, si elle ne veut pas entrer dans le jeu de son père, elle devrait prendre contact avec Roy et passer par lui pour retrouver toutes les personnes capables de l'aider pour sauver le petit donc Jack, les Noven, sa meute, les aurors peut être ... Parce que bon, Voldemort ne connait pas Roy donc, il serait un peu son atout non ?

    Parlons en du Voldemort tient ! Il doit être super content maintenant. Parce que ses chers amis (f*ils de p***, salop*rd et autres insultes bien violentes) lui ont ramené un petit fils, encore assez jeune pour pouvoir être endoctriner, entrainer, formé, sans risque de trahisons plus tard (comme ce fut le cas pour sa mère) et dont le sang n'a pas été "souillé" par un loup garou ... Donc Prue, ça m'étonnerais qu'il ait des scrupules à la tuée maintenant ...

    Pfiou, je crois que j'ai tout dit. Il m'a vraiment inspiré ce chapitre. C'est pas un commentaire que j'ai écrit mais un roman la x)
    Bon c'est pas vraiment constructif, c'est plus mes impressions et mes hypothèses. Mais niveau constructif je crois que je n'ai rien à dire, ta qualité de rédaction et de narration est exceptionnelle donc ne change rien ;)

    Bisous Bisous
    Hâte de lire la suite ! Et à la prochaine !

    Camille

  • Elisa

    11/01/2018

    Salut ! Ça fait un petit moment que je n'ai pas pris le temps de laisser un petit mot. Les derniers chapitres étaient très intéressants et super bien écrits😊
    Je dois dire que je suis très étonnée que tu ais fait mourir Diego, et si brusquement en plus ! J'avais l'impression que tu aimais bien ce personnage.
    Mais je me dis que si Remus est toujours en vie ça sera plus facile pour Prue. Dans le chapitre 8 tu dis que Voldemort tuerai le fils de Prue dès qu'elle l'aurait rejoint. Mais je ne pense pas qu'il tuerait le fils de Prue, pas pour une question sentimentale mais parce que ce n'est pas juste le fils de Prue et Diego, c'est aussi le fils de Tracker et Asesino. Je ne sais pas ce que tu réserves à cet enfant, mais j'espère qu'il vivra et sans être maltraité😧 Même si je n'étais pas pour un enfant entre Diego et Prue, il est très important aux yeux de Prue.
    Je te souhaite une très bonne année et plein de bonheur 😋💖
    Merci pour cette magnifique histoire très intéressante et attachante, Assassin Maraudeurs est sans doute la meilleure fiction que j'ai lue 😁

  • MikaWolfeHP

    07/01/2018

    OMG-!!!!! NON!!!! MAIS TU ES SOOOOO SADIQUE!!! Damn.... Ouin, mais c'est ce qu'il fallait pour la faire redevenir Tracker ou presque though... Ayoye!!! Et c'est la seule chose aussi quil fallait pour que si Remus soit tjrs en vie, que Prue soit libre... Haha... ! (J'ai jamais perdu espoir ;) ) je sais que tu nous caches encore pleins de surprises! Et ben, Bellatrix a fait une belle job! Elle ramène un sacré cadeau à Voldemort! Wow! Bravo :D hâte à la suite comme tjrs xD

Report abuse